Des solutions à long terme sont nécessaires pour les déplacés d’Ukraine

Posted: 
04/09/19
Themes: 
Internally Displaced Persons, Refugee and Asylum Issues

Kiev - Une mère célibataire dépense une grande partie de son salaire pour louer une chambre. Une jeune femme et sa mère vivent dans un garage près d’un cimetière car elles n’ont pas les moyens de louer un autre logement. Une famille avec des adolescents vit dans une grange sans eau courante avec un seul radiateur électrique pour les garder au chaud pendant l’hiver. 

Ce sont des histoires vraies racontées à l’OIM par des déplacés internes en Ukraine, pour son dernier sondage. 

Alors que le conflit à l’est du pays entre dans sa sixième année, le nombre de personnes touchées s’élève à 5,2 millions, d’après les organisations humanitaires présentes en Ukraine. Environ 1,3 million de déplacés internes sont enregistrés auprès du Ministère de la politique sociale. 

Outre la fourniture d’aide humanitaire et d’un soutien à la production de moyens de subsistance et à la cohésion sociale auprès des personnes touchées par le conflit en Ukraine, l’OIM évalue les besoins des femmes, hommes et enfants déplacés à l’aide de son outil mondial, la Matrice de suivi des déplacements. 

Le dernier sondage de l’OIM a été réalisé avec le financement de l’Union européenne et du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat américain. Les résultats ont été présentés aujourd’hui (9 avril) à Kiev, la capitale, en coopération avec le Ministère des territoires temporairement occupés et des déplacés internes et le Ministère de la politique sociale. 

Heorhii Tuka, Ministre adjoint des territoires temporairement occupés et des déplacés internes d’Ukraine, a remercié l’OIM pour sa coopération de longue date dans l’évaluation des besoins des déplacés. « Malgré les difficultés qui subsistent, la consolidation des efforts du gouvernement, des autorités locales, des communautés d’accueil de déplacés internes, des partenaires internationaux et des déplacés internes eux-mêmes apporte des changements positifs », a-t-il déclaré. 

« Les déplacés internes sont des citoyens ukrainiens prêts à redémarrer à zéro et à contribuer à leurs nouvelles communautés. Cela représente un grand potentiel humain et intellectuel pour le développement. » 

Les données de l’OIM montrent que deux déplacés internes sur trois vivaient dans leur emplacement actuel depuis plus de trois ans. La proportion de ceux qui déclarent ne pas avoir l’intention de rentrer chez eux après la fin du conflit est passée de 29 pour cent en mars 2017 à 34 pour cent en décembre 2018. 

« Le déplacement prolongé nécessite des solutions à long terme aux difficultés rencontrées par les déplacés internes, surtout en matière de logement », a déclaré Stefano Pes, coordonnateur de l’urgence et de la stabilisation pour l’OIM en Ukraine. 

« La part des déplacés internes qui ont réussi à acheter leur propre logement reste inchangée à 12 pour cent depuis plus d’un an, tandis que 63 pour cent des déplacés internes continuent de louer leur appartement, maison ou chambre. 

D’après le sondage de l’OIM, 44 pour cent des déplacés internes ont un emploi, tandis qu’avant le déplacement, environ 60 pour cent d’entre eux en avait un. 

Début avril, le Plan d’action humanitaire de 162 millions de dollars pour l’Ukraine, préparé par les partenaires humanitaires, n’était financé qu’à hauteur de six pour cent. 

« Les cinq années de crise prolongée ont considérablement épuisé les ressources des déplacés internes et des communautés touchées par le conflit, les efforts de relèvement et de développement en Ukraine doivent donc être intensifiés. L’OIM est déterminée à soutenir davantage les populations vulnérables dans le pays », a déclaré M. Pes. 

L’OIM réalise régulièrement des sondages auprès des déplacés internes en Ukraine depuis mars 2016. Lors du 12ème sondage réalisé d’octobre à décembre 2018, 2 493 personnes ont été interrogées en personne et 4 044 ont été sondés par téléphone. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Ukraine : 
Varvara Zhluktenko, Tel : +38 044 568 50 15, +38 067 447 97 92, Email : vzhluktenko@iom.int

  • IOM-supported displaced woman, a mother of three, heating her mobile accessories shop in Ukrainsk, Donetsk Region Photo: IOM/Volodymyr Shuvayev