En Ethiopie, l’aide à la réintégration facilite le retour des familles déplacées

Posted: 
09/03/19
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Addis-Abeba - Depuis avril 2019, les mesures de résolution du conflit entreprises par le gouvernement ont restauré une paix relative dans certaines parties d’Ethiopie qui souffrent de l’instabilité et ont permis à certains déplacés internes de retourner dans leur lieu d’origine.

Néanmoins, la réponse aux besoins de base reste un défi majeur. Cet été, l’OIM a intensifié la distribution d’aide non alimentaire à des milliers de migrants de retour dans les régions des Nations, Nationalités et Peuples du Sud (NNPS) et d’Oromia, suite au conflit dans les zones du Gedeo/de Guji en Ethiopie, qui a déplacé 700 000 personnes en 2018.

En août 2018, l’OIM a fourni une aide à la construction d’abris aux communautés déplacées grâce à la construction de 39 abris communaux et à la réhabilitation de 13 structures existantes dans des bâtiments du district (ou « kebele ») utilisés comme installations temporaires.

Le kit de réintégration de l’OIM comprend un set de cuisine, une plaque de cuisson, un matelas, des jerricans, une cuvette, des couvertures et des moustiquaires. Parmi les districts soutenus figurent Gurachu Jeldu Badia, Megala, Kercha Inshe, Dimba Dimbe, Haro Bareti, Bankidabatu, Hatumelema, Sorilewachu et Kilensomekonis.

En outre, une aide non alimentaire ainsi que des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) ont été fournis à 2 920 familles. La semaine dernière, de l’aide non alimentaire a été distribuée à 500 familles dans les zones du Gedeo et de West Guji et dans les kebeles de Dimba Dimbe, Haro Bareti et Bankidabatu tandis que la fourniture de matériaux de construction d’abris aux communautés déplacées se poursuit.

« Lorsque le conflit a éclaté, nous n’avons pas eu le temps d’emporter nos affaires. Nous avons juste fui pour sauver notre peau. Quand nous sommes revenus il y a trois mois, nous avons été anéantis de voir que notre maison avait été incendiée, nos cultures saccagées et que tout avait été détruit ou pillé », confie Aster Dukele, 28 ans, en racontant l’incident qui a laissé sa famille sans abri.

Grâce aux efforts de retour et de réintégration, cette mère de huit enfants répare les pots cassés. Elle et sa famille ont commencé à cultiver le bananier d’Abyssinie, qui assure leur maigre moyen de subsistance. Avec peu argent, il est très difficile pour elle de refaire de la maison un véritable foyer. Mais elle essaie.

Tandis que l’OIM accroît son aide dans les zones du Gedeo et de Guji, la fourniture d’aide non alimentaire s’avère essentielle pour réintégrer les familles de retour. « Ces familles n’avaient aucun moyen pour obtenir les kits nécessaires et le manque de ces outils de base rend le retour très difficile », explique John Bang, chargé des abris et de la distribution d’aide non alimentaire de l’OIM.

Pour la seule année 2019, l’OIM en Ethiopie a distribué 58 364 kits d’aide non alimentaire accompagnés de lanternes solaires et de plaques de cuisson, de kits de réparation d’abris pour 4 674 familles ainsi qu’une aide au logement et à la propriété foncière. Quelque 36 396 familles ont bénéficié d’un soutien WASH.

« Nous ne disposions pas de casseroles pour cuisiner nos aliments, de produits pour laver nos vêtements, de conteneurs pour stocker l’eau ou de logements bien clôturés », déclare Abebech Deiko, mère veuve de sept enfants, qui décrit les difficultés qu’elle et d’autres voisins ont rencontrées à leur retour.

De nombreux déplacés de retour comme Aster et Abebech ont besoin d’aide pour se réintégrer. Les partenaires humanitaires continuent donc d’évaluer les conditions dans les lieux de retour et de vérifier le statut des personnes de retour signalées par le gouvernement.

« Grâce au soutien financier reçu par le gouvernement fédéral allemand, le Service d’aide à la protection civile et à l’aide humanitaire de l’Union européenne et le Bureau des Etats-Unis chargé de l’aide en cas de catastrophe à l’étranger, l’OIM fournit des matériaux de construction d’abris, de l’aide non alimentaire et un soutien WASH. Toutefois, il reste un important déficit de financement pour répondre aux besoins de tous les déplacés de retour vulnérables », explique Ester Ruiz de Azua, coordonnatrice de la réponse d’urgence de l’OIM en Ethiopie.

L’Organisation poursuivra l’aide dans différents districts dans la zone de West Guji au cours de prochains mois.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Alemayehu Seifeselassie, OIM Ethiopie, Tel : +251 11 6611117 (Ext. 1455), Mobile : +251 91 163 9082, Email : salemayehu@iom.int

  • Un bénéficiaire reçoit de l’aide non alimentaire de la part de l’OIM à Gedeb Town, dans le district éthiopien de Dimba Dimbe, en août 2019.

  • A son retour, la communauté déplacée n’avait aucun ustensile pour cuisiner de la nourriture ou rester au chaud. Le kit d’aide non alimentaire comprend des couvertures et des ustensiles de cuisine indispensables.