En pleine pandémie de COVID-19, l'OIM facilite le retour de 84 migrants d'Algérie au Mali

Posted: 
07/17/20
Themes: 
COVID-19

Alger, Bamako - Cette semaine (14/07), 84 ressortissants maliens - 73 hommes, 7 femmes, 2 garçons et 2 filles - sont rentrés d'Algérie, grâce à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui a organisé un vol de retour volontaire depuis Alger jusqu’à Bamako.

Ce retour volontaire a également été rendu possible grâce à un accord entre les autorités algériennes et maliennes pour lever temporairement les restrictions de voyage et permettre le retour en toute sécurité des migrants bloqués en raison de la pandémie de COVID-19.

En raison de l'apparition de la COVID-19, les possibilités d'emploi pour les migrants se sont raréfiées en Algérie et la demande d’aide pour satisfaire les besoins primaires s'est accrue. L'opération de retour volontaire a contribué à la protection des migrants et a aidé à surmonter les conditions de vie difficiles pendant la COVID-19.

« Le virus m'a bloqué en Algérie et a retardé mon retour au Mali depuis le début de la crise. J'attendais et j'espérais que les choses reviennent à la normale pour pouvoir rentrer chez moi avec mes enfants », a déclaré un migrant malien.

Le personnel de l'OIM en Algérie a mis en œuvre des mesures de prévention spécifiques à la COVID-19, conformément aux normes internationales, nationales et à celles de l'OIM, notamment des examens pour dépister toute maladie avant et pendant le voyage, ainsi que la distribution de kits COVID-19 et la sensibilisation à la prévention de la COVID-19.

A leur arrivée au Mali, les migrants sont soumis au protocole national de prévention du pays, notamment une quarantaine obligatoire de 14 jours. Après la quarantaine et le dépistage de la COVID-19, ils pourront retourner dans leurs communautés.

L'OIM au Mali fournira aux migrants de retour une aide à la réintégration en nature à travers l'Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants (IC UE-OIM) en fonction de leurs besoins, compétences et aspirations. Elle peut comprendre une assistance médicale, un soutien psychosocial, une formation pédagogique et professionnelle, une aide au logement et d'autres besoins de base, ainsi que le lancement d'activités génératrices de revenus pour assurer une réintégration durable. 

Outre l'aide de l'Union européenne, par le biais de l'Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, le retour volontaire et en toute sécurité a été rendu possible grâce à d'autres donateurs, notamment le programme des Services de Protection pour les migrants vulnérables et bloqués en Afrique du Nord et en Transit en Afrique du Nord financé par le Royaume des Pays-Bas, et le programme de Sécurité, de Soutien et des Solutions au long de la route de la Méditerranée Centrale financé par le Département britannique pour le développement international (DFID).

Pour plus d'informations, veuillez contacter Zuzana Jankechova, OIM Algérie, Email : zjankechova@iom.int, ou Valérie Tamine à l'OIM Mali, Email : vtamine@iom.int

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani

  • Returning migrants at Houari Boumediene Airport waiting to board the plane to Bamako. Photo: IOM/ F.Giordani