En Somalie, l’OIM commence à réinstaller des familles risquant l’expulsion

Posted: 
06/25/19
Themes: 
Internally Displaced Persons, Shelter

Baidoa – L’OIM a commencé à réinstaller des déplacés internes qui risquaient l’expulsion vers le nouveau site public à Baidoa.

Quelque 682 familles, composées de plus de 3 914 personnes issues de 12 des 15 sites de déplacés internes ont été réinstallés dans le nouveau site public de Baidoa, en date du 23 juin, une semaine après le début de la réinstallation. L’effort aidera les déplacés internes à avoir de meilleures conditions de vie et un titre de propriété durable. La réinstallation, qui devrait se poursuivre jusqu’en juillet, profitera à plus de 1 000 familles de 15 sites de déplacés internes.

Dans les mois qui ont suivi la réinstallation, l’OIM avait aménagé le nouveau site public avec les autorités de l’Etat du Sud-Ouest, la municipalité de Baidoa et la communauté.

« Nous reconnaissons les droits des déplacés internes et des communautés touchées par le déplacement à être propriétaires et à résoudre des problèmes récurrents comme les expulsions », a déclaré Abdullahi Ali Watiin, Maire de Baidoa.

Et d’ajouter : « notre vision est de nous assurer que tous les membres de la communauté, indépendamment de leur statut, vivent sur un terrain protégé décent, sans discrimination ou crainte d’expulsion. »

La ville de Baidoa, située dans la région somalienne de la Baie du sud-ouest, accueille quelque 323 000 personnes déplacées, dont bon nombre vivent sur des terres privées sans accord de propriété en bonne et due forme. Ils sont constamment exposés au risque d’expulsion forcée.

Le projet de réinstallation est une réponse multisectorielle intégrée des divisions de l’urgence et des solutions durables de l’OIM. Cette approche est centrée sur les besoins immédiats des déplacés internes vulnérables risquant l’expulsion grâce à des solutions intégrées dans le plan d’expansion urbaines à long terme de la ville de Baidoa. La planification du site est coordonnée avec l’ONU-Habitat pour s’assurer que les routes futures et en cours de construction sont intégrées et que les terres attribuées aux déplacés internes respectent les normes à long terme plutôt que de recréer un cadre ressemblant à un camp.

A ce jour, l’OIM a construit 500 latrines et un système durable d’approvisionnement en eau comprenant deux conteneurs d’eau surélevés qui approvisionneront près de 1 000 familles en eau salubre et potable.

En outre, deux stations de police ont été construites avec des éclairages solaires pour renforcer la sécurité et la sûreté. Les principales routes menant aux marchés les plus proches ont également été nettoyées pour faciliter l’accès et le lien avec les communautés d’accueil. Le plan du site permet également un espace pour des marchés, des centres communautaires et des zones de service communes.

Outre l’attribution de parcelles, les familles ont également reçu des bons pour les aider à construire les abris de leur choix. Grâce à ces bons, ils peuvent acquérir les matériaux dont ils ont besoin pour construire leur abri auprès de professionnels sélectionnés. Les familles réinstallées ont également reçu une formation de l’OIM pour apprendre à construire leur abri ainsi que celles de 40 autres familles vulnérables.

Rainer Palau Gonzalez, coordonnateur en chef du programme de l’OIM, a déclaré : « la réinstallation se déroule selon le calendrier prévu après plusieurs mois de préparation avec le gouvernement et d’autres partenaires. Nous surveillerons l’avancement dans les prochains mois pour nous assurer que les besoins des familles réinstallés soient satisfaits. »

« Il s’agit d’un projet essentiel conforme au lien entre humanitaire et développement, qui associe la réponse humanitaire d’urgence et l’établissement de fondations pour des solutions durables et pour le développement. Nos partenaires, le DFID, ECHO, JSB et l’OFDA ont été essentiels dans l’appui aux activités de notre projet. Nous sommes ravis d’enfin pouvoir accueillir les déplacés internes, en particulier ceux qui risquent l’expulsion, dans ce nouveau site », a ajouté M. Gonzalez.

Dans les prochaines semaines, l’OIM et d’autres acteurs continueront à réinstaller les familles risquant l’expulsion et leur fournira toute l’aide dont elles auront besoin.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’Unité d’appui au programme de l’OIM en Somalie, Tel. +254 705 832 020, email : iomsomaliapsu@iom.int

  • IOM staff assisting at the Baidoa Relocation site © IOM Somalia 2019