Formation sur la lutte contre la traite à destination du personnel religieux

Posted: 
09/27/07

Un groupe de religieuses venues de pays d'Afrique Australe suivront
une formation intensive d'une semaine organisée par des
experts de la formation à la lutte contre la traite de l'OIM
dans le cadre des efforts mis en œuvre pour renforcer les
capacités des organisations religieuses et de leur personnel
dans la région en matière de lutte contre la traite.

Prévue du 1er au 6 octobre pour 42 sœurs catholiques
venues d'Afrique du Sud, du Swaziland, du Botswana, du Zimbabwe, de
Zambie, du Lesotho et de Namibie, cette formation devrait fournir
aux participantes les outils et les informations nécessaires
pour aider les victimes de la traite et les victimes potentielles,
en particulier en termes d'identification des cas de traite
à l'échelle locale et de prévention, de
renforcement du pouvoir des victimes et de protection contre le
syndrome d'épuisement professionnel.

A l'occasion de cette formation, ces religieuses recevront par
ailleurs des informations sur la traite d'êtres humains ainsi
que sur ses répercutions sociales et sur les méthodes
de recrutement des réseaux criminels.

L'Afrique Australe est une des régions les plus
touchées par la traite d'êtres humains et l'Afrique du
Sud reste l'un des principaux pays de transit et de destination des
hommes, des femmes et des enfants victimes de la traite à
des fins de travail forcé et d'exploitation sexuelle. Les
femmes et les enfants originaires d'autres pays africains (en
grande partie du Malawi, du Mozambique et d'un certain nombre de
pays comptant de nombreux ressortissants réfugiés
dans d'autres pays), ainsi que de Thaïlande, de Chine, de
Russie et d'Europe de l'Est, sont envoyés en Afrique du Sud
à des fins d'exploitation sexuelle, tandis que les femmes et
les enfants originaires du Malawi sont envoyés en Europe.
L'Afrique du Sud est également un pays d'origine pour les
femmes envoyées en Asie (Macau) à des fins
d'exploitation sexuelle.

Cette formation de l'OIM est organisée en collaboration
avec l'Union internationale des supérieures
générales (UISG) au travers de la Leadership
Conference of Consecrated Life South Africa et de l'ambassade
américaine auprès du Saint-Siège. Elle
s'inscrit dans le cadre d'un programme international financé
par le Bureau de la population, des réfugiés et de la
migration du Département d'État américain.

En trois ans, l'OIM a formé plus de 350 religieux en
Albanie, au Brésil, en République Dominicaine, en
Italie, au Nigeria, aux Philippines (avec des participants venus de
7 pays d'Asie du Sud-Est), au Portugal (avec des participants venus
de pays africains lusophones), en Roumanie et en
Thaïlande.

Un module de formation, préparé par un
comité de coordination composé de personnes
travaillant pour l'OIM et de différents interlocuteurs, est
disponible en anglais, en italien et en espagnol sur le site
Internet de l'OIM, "http://www.iom.int/">www.iom.int.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Marija Nikolovska

OIM Afrique du Sud

Tél. : +27 (0) 12 342 2789

E-mail : "mailto:[email protected]">[email protected]

ou

Giulia Falzoi et Stefano Volpicelli

OIM Rome

Tél. : +3906 442 31 428