Gallup: Less than 0.5 Per Cent of Adults Worldwide Actively Preparing to Migrate

Posted: 
07/11/17
Themes: 
Migration Research

Germany - Aujourd’hui, l’OIM lance son rapport Measuring Global Migration Potential, 2010-2015 (en anglais), qui analyse les intentions de migration à travers le monde pour la période 2010-2015.

Les conclusions du Centre d’analyse des données migratoires mondiales de l’OIM (GMDAC) montrent que moins d’un demi pourcent d’adultes à travers le monde (23 millions) se préparent activement à migrer à l’étranger. La destination la plus populaire pour ceux qui prévoient de migrer est les Etats-Unis, suivi du Royaume-Uni, de l’Arabie saoudite, de la France, du Canada, de l’Allemagne et de l’Afrique du Sud. Un adulte interrogé sur trois prévoit de migrer vers un pays en développement.

La moitié de ceux qui prévoient de migrer vivent dans 20 pays, dont le Nigéria, l’Inde et la République démocratique du Congo, les trois pays ayant le nombre le plus élevé d’adultes prévoyant de migrer à l’étranger. L’Afrique de l’Ouest, l’Asie du Sud et l’Afrique du Nord sont les régions ayant le potentiel de migration le plus élevé.

L’étude repose sur les données d’un sondage international réalisé par l’Institut Gallup.

« Ce sondage mondial unique fournit d’importantes informations sur les intentions de migration et sur le profil de ceux qui sont le plus susceptible de migrer », a déclaré William Lacy Swing, Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations, l’Organisme des Nations Unies chargé des migrations.

La proportion de la population adulte prévoyant de migrer à l’étranger augmente de manière modérée au niveau mondial mais croît plus rapidement dans certaines régions. Les adultes qui prévoient et préparent leur migration ont davantage tendance à être des hommes, jeunes, célibataires, vivant dans des zones urbaines et ayant terminé au moins le cycle d’enseignement secondaire.

Le nombre de personnes prévoyant de migrer semble être un bon indicateur des flux actuels de personnes enregistrés par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Eurostat et l’ONU DAES. Une analyse approfondie du potentiel de migration peut contribuer à développer des hypothèses et des prévisions de migration. Cependant, il est à noter que mesurer la migration potentielle n’est pas la même chose que mesurer la migration réelle. Il existe une multitude de raisons pour lesquelles un projet de migration peut ne pas voir le jour, notamment les restrictions politiques, le manque de ressources ou un changement d’avis.

Le Gallup World Poll réalise des sondages représentatifs au niveau national dans plus de 160 pays. Ces sondages donnent des indications sur le profil de ceux qui prévoient de migrer, sur les pays ayant le nombre de migrants potentiels le plus élevé et sur les pays vers lesquels les migrants souhaiteraient migrer.

Le Directeur général de l’OIM a ajouté que la nouvelle étude mettait en lumière une tendance qui émerge depuis quelques temps, celle de voir « les migrants attirés par un large éventail de pays, à la fois riches et pauvres. »

Pour plus d’informations, veuillez contacter jasper Dag Tjaden, Centre d’analyse des données migratoires mondiales (GMDAC), OIM Berlin, Tel : +49 30 278 778 22, Email : jtjaden@iom.int