Honduran Government Fights Gender-Based Violence with Support from IOM

Posted: 
03/24/15

Honduras - Cette semaine, la Mission de l’OIM au Honduras continue à fournir des équipements technologiques et d’autres fournitures au gouvernement hondurien pour renforcer sa capacité à combattre les violences sexistes, en particulier pour arrêter les réseaux de traite d’êtres humains et réduire les taux élevés de féminicide et d’abus sexuels contre les filles et les femmes.

Likza Salazar, responsable du Bureau de l’OIM au Honduras, a présenté les équipements et les fournitures aux acteurs gouvernementaux dans la capitale Tegucigalpa, et a déclaré : « Nous avons démarré l’échange actif de méthodologies efficaces en vue de mettre en œuvre une approche de sécurité par laquelle les femmes peuvent s’émanciper loin de la violence et avoir accès à l’égalité des chances. »

En partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), l’OIM a collaboré avec l’Institut national de la femme et les forces de police afin de mettre sur pied des plans d’action, des ateliers des dialogues ouverts visant à promouvoir des mécanismes de prévention des violences sexistes dans le cadre de l’application des normes nationales et internationales.

Les équipements distribués à Tegucigalpa, évalués à plus de 2 100 dollars par institution, seront gérés par le Bureau municipal des femmes et l’Unité chargée de l’égalité des sexes de la police nationale.

Ces efforts font partie d’autres opérations que l’OIM et le FNUAP déploient en vue de prévenir les violences sexistes au Honduras, notamment des stratégies de réponse immédiate et d’aide globale en matière de soins de santé, de justice et de sécurité  aux niveaux communautaire et régional.

L’Institut national de la femme (INAF) et les forces de la police nationale ont reçu un don au Ministère des affaires étrangères et de la coopération externe, comprenant entre autres des fournitures de bureau, des équipements audiovisuels et informatiques.

Dans le cadre du Projet B.A.1 « Prévention de la violence contre les femmes en Amérique centrale » géré par l’OIM et le FNUAP, l’OIM a équipé 10 bureaux municipaux chargés de la femme au total et deux unités nationales chargées de l’égalité des sexes dans les villes de La Cobia, Ruinas Copán, Choloma, Santa Rosa de Copán, San Pedro Sula, Omoa, Ocotepeque et Trojes.

Ce projet est financé par la Finlande et le Royaume des Pays-Bas, en vue d’aider le gouvernement hondurien à atteindre les objectifs de réduction et de prévention de la violence contre les filles et les femmes en Amérique centrale.

D’après l’Observatoire de la violence au Honduras, plus de 530 cas de féminicide ont été signalés en 2014. Le plus grand nombre de victimes était des filles et des femmes âgées de 15 à 24 ans.

Les cas signalés d’agressions sexuelles contre la population féminine s’élevaient à plus de 1 700 l’année dernière. Sur ce nombre, 1 214 correspondent à des filles âgées de 10 à 19 ans.

Pour lutter contre la violence et le féminicide, les nouveaux équipements feront diminuer l’impunité en permettant la systématisation de l’information afin d’effectuer le suivi des plaintes, de recueillir et d’analyser les données pour la mise en œuvre d’activités de prévention.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Karen Arita, OIM Honduras, Tel: + 504 2220-1104, Email:karita@iom.int