Initiative conjointe : soutien accru aux migrants bloqués dans la corne de l’Afrique

Posted: 
03/26/19
Themes: 
EUTF, Migrant Assistance

Addis-Abeba - L’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants fête son deuxième anniversaire dans la corne de l’Afrique. 

Deux ans peuvent sembler courts mais voici ce qui a été réalisé en seulement une année : 

Pour la seule année 2018, plus de 2 500 migrants éthiopiens ont reçu une aide pour rentrer chez eux depuis divers pays. Une aide à la réintégration a été fournie à plus de 2 300 rapatriés, tandis que 1 672 autres ont reçu un soutien psychosocial au centre de transit pour migrants à Addis-Abeba. 

Plus de 2 000 migrants de retour ont reçu une aide médicale à leur arrivée et d’autres ont reçu un soutien éducatif. Mais le programme n’est pas seulement une affaire de chiffres. Il y a aussi les récits personnels racontés par ceux dont la vie a été améliorée grâce à l’initiative, connue sous le nom d’ « Initiative conjointe. » 

Regardez Tigist par exemple. Ce sont des raisons financières qui ont contraint cette jeune femme éthiopienne à suivre les conseils de ses amis et à migrer au Soudan, où elle a rapidement été embauchée comme femme de ménage. Son employeur ne lui payait par le salaire promis. Finalement, Tigist, aujourd’hui mère d’un petit garçon nécessitant des soins médicaux, a décidé de rentrer chez elle, devenant l’une des nombreux migrants qui ont eu besoin d’une aide pour retourner dans leur pays d’origine. 

L’Initiative conjointe est mise en œuvre en coopération étroite avec 26 pays africains dans les régions du Sahel, du lac Tchad, de la corne de l’Afrique et de l’Afrique du Nord. Son inauguration a fait suite au lancement du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique lors du Sommet de Valletta sur la migration en novembre 2015. Dans la corne de l’Afrique, l’Initiative conjointe aide les migrants dans quatre pays prioritaires : Djibouti, la Somalie, le Soudan et l’Ethiopie. L’Ethiopie est le pays où le plus grand nombre de mouvements est recensé au sein même de la corne de l’Afrique. 

Le programme offre une aide à la réintégration sur mesure aux migrants de retour souhaitant redémarrer leur vie dans leur pays d’origine. Cette aide comprend une assistance médicale, un soutien psychosocial, la mise en relation avec des offres d’emploi et une formation à l’entreprenariat. La localisation et la réunification familiale est un autre des services fournis aux enfants migrants, en collaboration étroite avec le Ministère pour les affaires des femmes, des enfants et des jeunes. L’aide aux migrants vulnérables qui souhaitent créer ou renforcer une petite entreprise est également couverte par le programme. 

L’an dernier, en Ethiopie, la formation à l’entreprenariat a été dispensée à près de 700 rapatriés, dont bon nombre ont créé de petites entreprises, tels que des cafétérias, des commerces de détail, des ateliers de menuiserie et même des exploitations d’engraissement de bovins et de produits laitiers. A ce jour cette année, plus de 140 rapatriés ont reçu une aide à la réintégration économique pour lancer une petite entreprise dans les régions d’Oromia et des Nations, nationalités et peuples du Sud, deux régions sujettes à la migration irrégulière. 

Parmi eux se trouve Tigist, qui a ouvert son petit commerce de détail après être rentrée en Ethiopie. En outre, son fils reçoit un traitement médical par l’intermédiaire du programme car il a dû subir une chirurgie cardiaque. « Parmi toutes les aides que j’ai reçues, l’aide médicale pour mon fils est celle qui a eu le plus d’impact sur ma vie », confie Tigist. 

Mise en œuvre via des acteurs étatiques et non-étatiques, l’Initiative conjointe complète les efforts du gouvernement d’Ethiopie pour l’accueil et la réintégration de milliers de migrants vulnérables bloqués dans différents pays. 

D’après Julia Hartlieb, coordonnatrice principale du Programme régional de l’OIM, « le programme défend la migration sûre tout en offrant une aide au retour à ceux qui pourraient en avoir besoin. Il ne vise pas à influencer les migrants dans leur décision d’émigrer ou non. » 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Helina Mengistu, OIM Ethiopie, Tel. +251 910 22 04 14, email : hmengistu@iom.int

  • Joint Initiative activities in Ethiopia.

  • Returnee receiving onward transportation at Transit Centre in Ethiopia.

  • Celebrating with migrants at the IOM-run migration response centre in Obock, Djibouti

  • Celebrating at IOM regional office, Nairobi

  • Celebrating at IOM regional office, Nairobi

  • Celebrating with migrants at the IOM-run migration response centre in Obock, Djibouti

  • Celebrating with migrants at the IOM-run migration response centre in Obock, Djibouti