Interrompus pendant deux ans, les vols de retour humanitaire volontaire affrétés par l’OIM depuis le sud de la Libye reprennent

Posted: 
11/09/18
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration

Libye - L’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) a repris, hier (08/11), son Programme de retour humanitaire volontaire (Voluntary Humanitarian Return ou VHR) dans la ville libyenne de Sebha. Le Programme VHR apporte une aide aux migrants qui souhaitent retourner dans leur pays d’origine. L’OIM a étendu ses activités au sud du pays à travers plusieurs missions sur le terrain pour rendre les opérations de VHR possibles. 

Le vol charter, qui a atterri à Lagos, au Nigéria, a eu lieu à l’issue des activités de sensibilisation de l’OIM auprès des autorités locales et des communautés nigérianes dans le sud du pays. En étroite coordination avec l’Ambassade du Nigéria à Tripoli, l’Organisation a facilité la fourniture d’une aide consulaire qui a permis à l’Ambassade de procéder aux vérifications consulaires et de délivrer des documents de voyage. 

« Nous travaillons de manière intensive dans le Sud pour nous assurer que les migrants vivant en zones urbaines ou dans des centres de détention, et qui souhaitent rentrer chez eux en toute sécurité, puissent recevoir notre aide », a déclaré Mohamed Hmouzi, assistant des opérations de VHR de l’OIM. 

Le transport des migrants par la route depuis Brak Al Shati et Sebha, situées respectivement à 80 kilomètres et 30 kilomètres de l’aéroport international de Tamanhent, a pu être organisé en collaboration avec les autorités locales. Les migrants ont également reçu de la nourriture et de l’aide non alimentaire. L’OIM a évalué les besoins de protection des migrants vulnérables et a dispensé des examens médicaux avant leur départ. 

L’avion charter transportait 120 migrants (75 hommes, 30 femmes, 6 enfants et 9 bébés) à Lagos. L’OIM travaillera en collaboration étroite avec les autorités locales pour garantir que tous les migrants bloqués dans le Sud intéressés par une aide VHR puissent en bénéficier. 

A ce jour en 2018, l’OIM a fourni une aide au retour humanitaire volontaire à 14 622 migrants en Libye, dont 3 503 migrants nigérians. Le Nigéria est le principal pays de retour de Libye, suivi du Mali et du Niger. 

L’OIM continuera de surveiller et d’évaluer les besoins des migrants bloqués au sud de la Libye en matière d’aide humanitaire, d’enregistrement VHR, de soins médicaux et d’autres besoins urgents. 

Ce vol a été financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Maya Abu Ata, chargée de communication de l’OIM en Libye, Tel : + 00216 58601336, Email : mabuata@iom.int, ou Safa Msehli, Tel. +216 22 241 842 Email : smsehli@iom.int

L’OIM facilite le retour volontaire de 124 Somaliens suite à de brefs affrontements à l’aéroport de Tripoli

Mogadiscio - De brefs affrontements ont éclaté mercredi soir, interrompant le départ d’un vol affrété par l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, transportant 124 migrants somaliens hors de Libye.

L’OIM était prête à partir de l’aéroport Mitiga à Tripoli lorsque des affrontements ont éclaté après l’embarquement des rapatriés à bord de l’avion.

« Grâce à l’Autorité libyenne de l’aviation civile, il a été décidé d’annuler le vol et de ne pas nous autoriser à décoller afin de protéger les migrants », a déclaré Ashraf Hassan, chargé du projet de l’OIM.

L’OIM en Libye a pris en charge les rapatriés jusqu’à ce que leur départ soit possible jeudi matin.

Le vol a été organisé par l’OIM en collaboration avec le gouvernement fédéral de Somalie.

La Libye fait partie de l’itinéraire bien connu de la Méditerranée centrale et reste un point de transit pour les migrants qui cherchent à se rendre en Europe.

Les rapatriés ont reçu l’aide de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, en coordination avec le Bureau de l’Envoyé spécial pour les migrants, les réfugiés et les droits de l’enfance, la Commission nationale pour les réfugiés et les déplacés internes et le HCR en Somalie.

L’Initiative conjointe UE-OIM facilite la gestion des migrations ordonnées, sûres et régulières grâce à la création de procédures et processus fondés sur les droits et centrés sur le développement en matière de protection et de réintégration durable. Le projet, financé par le Fonds fiduciaire de l’UE, couvre 26 pays africains au total. L’Initiative fêtera son deuxième anniversaire le 16 décembre prochain.

Les 124 Somaliens rapatriés recevront une aide post-arrivée qui les aidera à reconstruire leur vie. Au total, 355 Somaliens de retour de Libye ont reçu une aide au retour humanitaire volontaire depuis le début de l’année.

« L’Initiative conjointe vise à pérenniser la réintégration grâce à l’action locale et au partenariat et à répondre aux priorités et besoins de la Somalie en matière de gouvernance des migrations », a déclaré Julia Hartlieb, coordonnatrice régionale du programme de l’OIM, à propos de ces récents retours.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Bureau régional de l’OIM à Nairobi, Wilson Johwa, Tel : +254 701 838 029, Email : wjohwa@iom.int

 

  • Les migrants nigérians rapatriés du sud de la Libye embarquent dans l’avion à destination de Lagos le 8 novembre 2018. Photo : OIM/Moayad Zaghdani

  • 120 migrants, dont 30 femmes, ont quitté la Libye pour le Nigéria le 8 novembre 2018. Photo : OIM/Moayad Zaghdani