La Commission européenne finance les opérations de secours de l'OIM dans la région de Bicol

Posted: 
01/25/07

L'Office humanitaire de la Commission européenne (ECHO) a
accepté de renforcer les opérations de secours de
l'OIM dans la région de Bicol frappée par un typhon
en débloquant 550 000 euros (36 millions de pesos
philippins).

Ces fonds, qui viennent compléter les 250 000 dollars
(12,4 millions de pesos philippins) débloqués par le
Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires des
Nations Unies (CERF), permettront d'étendre les
opérations de secours de l'OIM actuellement en cours
à près de 20000 familles supplémentaires, soit
100 000 personnes, dans les provinces d'Albay, de Camarines Sud et
de Catanduanes touchées par le typhon.

En coordination avec le gouvernement philippin et les agences
partenaires, l'OIM a d'ores et déjà distribué
plus de 602 tonnes de matériel de secours dans les zones
ravagées par le typhon dans la région de Bicol.

En décembre, l'OIM s'est chargée du transport de
matériel de secours par camion et par bateau pour le compte
du gouvernement philippin, de la Croix Rouge philippine et d'ONG
locales et internationales.

De récentes distributions incluaient 40 tonnes de
matériel de secours, dont 4 tonnes de tôles
ondulées galvanisées permettant de construire des
toits, sur l'île sévèrement touchée de
Cataduanes.

L'OIM prévoit désormais de développer son
centre d'opérations de Legazpi, avec un nouvel
entrepôt de 240 m2.

Ce centre permettra de fournir un soutien logistique ainsi que
des services de transport à d'autres agences dans cette
région où les efforts se poursuivent en vue de
reconstruire des centaines de maisons et d'infrastructures
détruites par le typhon Reming à la fin du mois de
novembre 2006.

Le typhon Reming, également connu sous le nom de Durian,
a balayé la région de Bicol, faisant près de 1
400 morts et personnes portées disparues, ainsi que 2 000
blessés. Aujourd'hui, des milliers de personnes ont
été déplacées et beaucoup ne
bénéficient pas d'un accès adéquat
à la nourriture, à l'eau ou à
l'électricité.

« Les fonds débloqués par l'Office
humanitaire de la Commission européenne vont nous permettre
d'atteindre un plus grand nombre de familles démunies
touchées par le typhon et de fournir une grande partie du
matériel de secours dont ces familles ont besoin pour
reconstruire leur vie » affirme Ida Mae Fernandez,
chargée de coordonner le travail de l'OIM à
Bicol.

Les évaluations menées dans les provinces
touchées par le typhon ont permis d'identifier les besoins
en nourriture et en matériel, en particulier les besoins en
matière de nattes, de couvertures et de moustiquaires, d'eau
potable, de systèmes et de tablettes de purification d'eau,
de médicaments et de kits médicaux pour les enfants
ainsi que pour les adultes, d'abris d'urgence sous forme de tentes
individuelles, ainsi que de groupes électrogènes en
vue de maintenir les soins vitaux dans les dispensaires.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Ruffy L. Villanueva

OIM Manille

Tél. : +63.2. 8481260-63 ext 194

Mobile : +63.9184211786

E-mail : "mailto:rvillanueva@iom.int">rvillanueva@iom.int