La Commission européenne finance un projet de stabilisation des communautés

Posted: 
02/09/09

L'OIM a lancé un projet d'un montant de 2 millions de
dollars financé par la Commission européenne pour
améliorer les infrastructures dans les zones de retour et de
réinstallation de personnes déplacées.

Ce projet, d'une durée de 18 mois, vise à
travailler avec les communautés et le gouvernement pour
améliorer les infrastructures dans les zones ciblées,
et à produire une telenovela – un feuilleton
radiotélévisé pour promouvoir la
réconciliation inter communautaires après les
troubles civils de 2006.

L'OIM utilisera ce financement pour travailler directement avec
les communautés, les conseillers  locaux et le
gouvernement pour améliorer l'accès aux
infrastructures, telles que l'eau potable qui constitue une source
de conflit potentielle.

Le projet produira et distribuera un feuilleton
télévisé et radiodiffusé destiné
à encourager la réflexion nationale sur ce qui est
survenu en 2006, sur les causes sociales et économiques et
sur la nécessité de la
réconciliation. 

Après la diffusion, l'OIM travaillera étroitement
avec les communautés ciblées pour faciliter la
discussion des thèmes du programme et établir des
liens plus forts avec les programmes de consolidation de la paix et
de résolution des conflits existants.

« Le retour et la réintégration des
personnes déplacées à l'intérieur du
pays (PDI) au Timor-Leste est difficile pour les parties
impliquées. Ce projet aidera le gouvernement, les
communautés et les personnes  en mettant fin à
des situations conflictuelles en rénovant des
infrastructures, et en aidant les gens à
réfléchir et à accepter les
conséquences de la crise sur leur société
», affirme le Chef de mission de l'OIM Luiz Vieira.

« La Commission européenne soutient activement les
activités visant à faciliter la
réintégration des déplacés dans leur
communauté d'accueil, contribuant ainsi aux efforts du
gouvernement pour consolider et maintenir la stabilité
sociale dans le pays. Une telle stabilité est absolument
nécessaire pour aller de l'avant et passer d'une situation
de post-conflit à une période de développement
économique national durable », a déclaré
l'ambassadeur de la Commission européenne Juan Carlos
Rey.  

Le projet fait suite à deux autres projets
consécutifs de l'OIM financés par la Commission
visant à apporter une aide humanitaire et un soutien au
retour et à la réintégration aux PDI. Il est
destiné à compléter l'aide humanitaire en
augmentant la durabilité des retours. 

Il tire parti d'un projet communautaire de l'OIM de gestion des
retours, financé par la Commission. Ce projet fournit au
gouvernement, à l'OIM et aux autres agences des
données sur les risques de conflit dans les
communautés liés avant tout aux retours en masse des
PDI.

Les troubles civils d'avril et mai 2006 ont
entraîné le déplacement de 150 000 personnes.
Fin 2007, 100 000 d'entre elles étaient toujours
déplacées. Fin 2008, environ 10 000 familles
déplacées – qui vivaient dans plus de 40 camps
– ont reçu du gouvernement un soutien au retour et
à la réintégration. Quelque 1 000 familles se
trouvent toujours dans cinq camps et attendent une aide au retour
et à la réintégration.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Brad Mellicker

OIM Dili

Tél.: +670. 735.1998

E-mail: "mailto:bmellicker@iom.int">bmellicker@iom.int