La décongestion des îles grecques se poursuit tandis que 700 réfugiés et migrants partent pour le continent

Posted: 
10/08/19
Themes: 
Migrant Assistance

Athènes - Lundi 7 octobre au matin, quelque 700 réfugiés et migrants vulnérables ont été transportés en toute sécurité depuis les îles grecques vers le continent dans le cadre des efforts déployés par la Grèce pour décongestionner les îles surpeuplées au nord-est de la mer Egée.

Le groupe de migrants est arrivé au Pirée, le plus grand port de Grèce, d’où l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) les a ensuite transportés vers des sites d’hébergement dédiés qui ont été installés sur le continent grec. La majorité d’entre eux étaient des familles avec enfants originaires d’Afghanistan et provenaient des îles de Lesbos, de Samos, de Chios, de Leros et de Kos.

« J’étais à Moria (Lesbos) depuis 10 mois. La situation était très difficile là-bas pour ma famille et moi. C’est un nouveau jour pour nous et nous abordons désormais l’avenir sous un angle différent », a déclaré Zeina, jeune femme de 24 ans originaire d’Afghanistan.

Les dernières arrivées portent à 3 887 le nombre de personnes que l’OIM a transférées depuis les ports vers des sites d’hébergement nouveaux et existants, où de nouvelles places ont été créées.

« L’OIM garantit la fluidité et l’efficacité des opérations dans tous les centres d’hébergement sur le continent grec et fournit des services aux groupes vulnérables », a déclaré Gianluca Rocco, chef de mission de l’OIM en Grèce.

« Nous proposons les services d’interprètes, de psychologues, de travailleurs sociaux, de conseillers juridiques et de coordonnateurs de sites, en mettant l’accent sur l’expertise psychosociale, le soutien juridique et la protection de l’enfant », a-t-il ajouté.

La récente tragédie dans le camp de Moria où les migrants ont perdu la vie montre que les conditions sont insoutenables pour les personnes qui s’y trouvent, le personnel et la communauté locale. En raison de la hausse récente du nombre d’arrivées en Grèce, le centre d’accueil et d’identification de Moria (RIC) à Lesbos accueille désormais plus de 13 000 réfugiés et migrants, soit plus de quatre fois sa capacité.

Une situation similaire existe sur l’île de Samos, où le RIC local accueille 5 800 migrants alors que sa capacité est de 648. Les structures sur les îles de Chios, de Kos et de Leros sont également confrontées à une surpopulation croissante.

Compte tenu des mauvaises conditions dans les structures surpeuplées des îles, l’OIM aide les autorités grecques dans son effort de décongestion et dans le déplacement des personnes vulnérables arrivant des îles pour ouvrir des centres d’hébergement sur le continent. Avec le financement de l’UE, l’Organisation complète l’effort en augmentant la capacité d’hébergement existante et en créant de nouvelles places sur le continent pour accueillir les populations les plus vulnérables en provenance des îles.

En collaboration avec les partenaires, le Conseil danois pour les réfugiés, Arbeiter Samariter Bund et l’UNICEF, l’OIM fournit des services d’appui à la gestion de 29 centres d’hébergement ouverts qui accueillent actuellement 19 000 réfugiés et migrants. L’OIM gère également 33 sites temporaires dans toute la Grèce, hébergeant actuellement quelque 4 200 réfugiés vulnérables et demandeurs d’asile, avec le soutien de la Direction générale de la Commission européenne pour la migration et les affaires intérieures (DG HOME).

Pour plus d’informations, veuillez contacter Christine Nikolaidou, OIM Grèce, Email : cnikolaidou@iom.int,Tel : +30 210 – 9919040 ext. 248

  • L’OIM accueille des familles d’Afghanistan en provenance de Moria (Lesbos). Photo : OIM

  • L’OIM facilite le transport de la population vulnérable en provenance des îles vers les sites au nord de la Grèce. Photo : OIM

  • Les familles embarquent à bord de bus au port du Pirée, qui les emmèneront sur le continent grec. Photo : OIM