La distribution d'aide pour l’hiver commence en Bosnie

Posted: 
10/20/20
Themes: 
COVID-19, IOM, Migrants in Vulnerable Situations

Sarajevo – En coopération avec les autorités locales et la Croix-Rouge, les équipes mobiles de l'OIM commencent ce qui est considérée comme « une opération urgente pour sauver des vies » dans le nord-ouest de la Bosnie.

Jusqu'à 3 000 migrants sans abri recevront bientôt des sacs de couchage, des couvertures chaudes, des vêtements d'hiver, des chaussures, de la nourriture et des kits d'hygiène pour les aider à traverser la rudesse de l'hiver balkanique à venir, où les températures devraient chuter bien en dessous de zéro.

« Nous ferons tout notre possible pour atteindre le plus grand nombre possible de personnes qui dorment dehors, mais il est clair que nous ne pourrons pas - au niveau opérationnel - atteindre tout le monde », a déclaré le représentant de l'OIM Peter Van der Auweraert. 

Le Conseil danois pour les réfugiés recense plus de 250 endroits où les gens dorment dans la rue à Bihac et dans les environs, dans le canton d'Una Sana, épicentre de la crise.

Peter Van der Auweraert a expliqué que l'intervention financée par l'UE était en réaction à la pénurie actuelle d'abris humains pour les migrants et les réfugiés, malgré l'insistance des Nations Unies et d'autres organisations.

Les milliers de migrants et de réfugiés qui dorment dehors en Bosnie-Herzégovine ne peuvent pas être hébergés dans les centres d'accueil officiels, soit par manque de place, soit parce qu'ils ont été fermés par les autorités locales. 

L'OIM a récemment mis en garde contre une crise humanitaire imminente suite à la fermeture du centre d'accueil de Bira à Bihac. Ce centre de 1 500 lits a été fermé au début du mois, un geste du gouvernement local qui a suscité de vives critiques.

« Ces personnes doivent pouvoir passer l'hiver à l'intérieur et en toute sécurité, où leur état de santé peut être contrôlé », a déclaré M. Van der Auweraert, de l'OIM, en référence à la deuxième vague de COVID-19 qui menace actuellement les Balkans occidentaux.   

Fournir un logement sûr et chaud permettra également de réduire l'insécurité et la pression sur la population locale dans les communautés où les migrants et les réfugiés squattent actuellement.

 « L'OIM et ses partenaires de la communauté internationale sont prêts à apporter leur aide une fois que les autorités compétentes en Bosnie-Herzégovine auront pris les décisions nécessaires sur les lieux où une capacité d'accueil supplémentaire sera mise en place", a conclu M. Van der Auweraert.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Peter Van der Auweraert, OIM Bosnie-Herzégovine. Email : pvanderauweraert@iom.int, Tel : +38761226301

  • Des équipes de l'OIM et de la Croix-Rouge distribuent une aide pour l’hiver financée par l'UE (sacs de couchage, couvertures chaudes, vêtements d'hiver, chaussures, nourriture et kits d'hygiène) à quelques-uns des 3 000 migrants qui dorment dans la rue dans le nord-ouest de la Bosnie. Photo: OIM

  • Des migrants dorment dans la rue dans les bois près de Bihac, en Bosnie-Herzégovine. Photo: IOM 

  • IOM and Red Cross teams distributing EU-funded winter aid (sleeping bags, warm blankets, winter clothes, shoes, food and hygiene packages) to some of the 3,000 migrants sleeping rough in North-western Bosnia. Photo: IOM