La migration irrégulière dans la corne de l’Afrique a augmenté en 2015

Posted: 
01/26/16

Kenya -  En 2015, cinq pays de la corne de l’Afrique – Djibouti, l’Ethiopie, l’Erythrée, la Somalie et le Soudan – ont connu une hausse marquée de la migration irrégulière par voies terrestre et maritime, par rapport à l’année d’avant.

Cette augmentation est basée sur cinq indicateurs : (1) les arrivées au Yémen depuis la corne de l’Afrique, (2) les arrivées dans la corne de l’Afrique depuis le Yémen, (3) les arrivées en Europe, (4) les décès de migrants, (5) les nationalités en déplacement.

D’après le Secrétariat régional de la migration composite (RMMS) basé à Nairobi et le HCR, en 2014, 91 592 migrants sont arrivés au Yémen en traversant le Golfe d’Aden depuis la Somalie ou la mer Rouge depuis Djibouti. En 2015, ce nombre est passé à 92 466, soit une légère hausse.

Cette augmentation est surprenante étant donné que le conflit au Yémen a débuté en avril, et s’est poursuivi jusqu’à la fin de l’année 2015, mais il n’a apparemment pas dissuadé les migrants de quitter la corne de l’Afrique pour le Yémen.

Pour certains analystes, le vide du pouvoir au Yémen provoqué par le conflit de 2015 entre le gouvernement et les forces rebelles, qui a entravé l’application des lois, pourrait en fait avoir attiré des migrants irréguliers. En 2015, près de 90% des arrivées au Yémen provenaient d’Ethiopie, le reste, de Somalie.

        

Inversement, les rapports de situation de crise de l’OIM an Yémen montrent que 72 308 migrants sont arrivés à Djibouti, en Ethiopie, en Somalie et au Soudan depuis le Yémen en 2015. Presque tous ces individus ont voyagé depuis le Yémen par bateau puis par la route. En 2014, aucune donné sur les arrivées de migrants dans la corne de l’Afrique depuis le Yémen n’avait été recensée, leur nombre ayant été jugé négligeable.

Le nombre combiné d’arrivées de migrants au Yémen et dans la corne de l’Afrique en 2015 s’élevait à 164 000. Malgré ce chiffre sans précédent, le nombre de décès de migrants en mer en 2015 dans la corne de l’Afrique a diminué de 61%, passant de 246 en 2014 à 95 en 2015.

D’après Craig Murphy, coordinateur du projet régional de l’OIM : « Cette baisse pourrait être due à la demande bien plus élevée de migration irrégulière par bateau à travers la mer Rouge et le Golfe d’Aden – dans les deux directions – en 2015, poussant de nombreux commerçants à se tourner vers le trafic illicite de migrants avec des bateaux plus résistants et en meilleur état. »

Toutefois, 36 migrants ont perdu la vie pendant la première semaine de 2016 dans le Golfe d’Aden, comme l’a signalé l’OIM le 12 janvier 2016.

La corne de l’Afrique a également été une région d’origine majeure des migrants arrivés en Europe et des décès recensés dans la Méditerranée en 2015. En 2014, 210 000 migrants sont arrivés en Europe, principalement en Italie et en Grèce dans une moindre mesure. En 2015, le nombre total d’arrivées de migrants en Europe par la mer est passé à 1 011 712, soit une hausse de 382% par rapport à 2014, d’après le Projet de l’OIM sur les migrants disparus.

Plus de 80% des arrivées en 2015 ont été recensées en Grèce et 20% en Italie, une inversion marquée par rapport à 2014. Le nombre absolu de décès de migrants dans la Méditerranée est passé de 3 279 en 2014 à 3 771 en 2015. Mais le pourcentage de décès dans la Méditerranée par rapport au nombre d’arrivées en UE a diminué, passant de 1,5% à 0,37% en 2015. Cela montre un « taux de réussite » très important pour le grand nombre de migrants qui ont survécu à la traversée maritime et qui sont entrés en Europe.

     

L’Erythrée était le principal pays d’origine des migrants arrivant en Italie, comptabilisant plus de 37 000 migrants érythréens en 2015. Plus de 11 000 Somaliens et près de 9 000 Soudanais ont également atteint l’Italie, soit plus de 66 000 migrants arrivés en Europe depuis la corne de l’Afrique, ou 6,5% du nombre total d’arrivées.

Sur les 3 772 migrants qui ont péri dans la Méditerranée en 2015, 359 étaient originaires de la corne de l’Afrique et 1 220, d’Afrique subsaharienne. Les 879 restants provenaient du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Craig Murphy, OIM Kenya, Email: cmurphy@iom.int, Tel. +254.717711822.

Ethiopian migrants evacuated from Yemen arrive in Djibouti. © IOM