La « plus longue plage du monde » an Bangladesh est nettoyée pour l’hiver

Posted: 
12/04/18
Themes: 
Rohingya Crisis

Cox’s Bazar - La « plus longue plage du monde » a été nettoyée ce week-end, par des centaines de membres du personnel des Nations Unies, de bénévoles locaux et de représentants des autorités du district, qui sont descendus sur la plage à Cox’s Bazar, au Bangladesh, pour ramasser les déchets, dans le cadre d’une action parrainée par l’OIM. 

Le district de Cox’sBazar est devenu l’épicentre de la crise des réfugiés à la croissance la plus rapide du monde l’an dernier, lorsque plus d’un demi-million de réfugiés rohingyas ont afflué depuis la frontière au Myanmar en seulement quelques semaines. Près d’un million de réfugiés vivent aujourd’hui à l’extérieur de la ville principale, dans ce qui est devenu le plus gros camp de réfugiés du monde. 

Mais la région, longtemps considérée comme la principale destination touristique du Bangladesh, accueille également une importante faune. Certaines parties de cette plage de 120 km de long, souvent considérée comme la plus longue plage ininterrompue du monde, sont une zone de reproduction pour les tortues. 

Le nettoyage du week-end a été organisé par le personnel de l’OIM et d’autres organisations des Nations Unies, qui ont donné de leur temps et ont encouragé d’autres personnes à venir ramasser le plastique et autres déchets jonchant la plage, et les ont sensibilisées aux dégâts environnementaux qu’ils causent. 

Deux des principaux organisateurs, Carlos Fayolle et Miriam Klinkenberg, ont déclaré qu’ils étaient étonnés et ravis de la participation de plus de 300 personnes - de tous âges et de tous milieux - qui ont ramassé des dizaines de sacs de déchets, malgré la chaleur écrasante. Le succès de l’événement permettra à d’autres initiatives similaires d’être organisées pour le Nouvel An. 

Manuel Pereira, coordonnateur de l’urgence à l’OIM, a déclaré que l’Organisation était enchantée de soutenir l’événement. « L’OIM et nos partenaires locaux et internationaux sont déterminés à travailler ensemble avec les autorités du Bangladesh pour remédier à l’impact environnemental de la crise des réfugiés sur le district de Cox’s Bazar. Nous sommes impressionnés de voir autant de personnes donner de leur temps libre et se rassembler pour cette importante action visant à soutenir la protection environnementale et à sensibiliser le public », a-t-il déclaré. 

S.M. Sarwar Kamal, Directeur adjoint du Département de l’environnement à Cox’s Bazar, qui a participé à l’événement, a fait remarquer que la plage avait été déclarée « zone écologique sensible » et qu’elle était le site de plusieurs projets environnementaux importants, notamment des couvoirs pour tortues. Il a salué la détermination des bénévoles et a déclaré que l’aide serait toujours la bienvenue en raison des ressources limitées pour protéger une zone si vaste.

Syful Asrab, Commissaire adjoint au tourisme à Cox’s Bazar, qui a également participé, a déclaré qu’environ 30 habitantes locales étaient employées pour aider à nettoyer la plage mais que Cox’s bazar n’avait jamais vu une plage aussi propre qu’après l’événement de ce week-end. Il a ajouté qu’il espérait aussi sensibiliser les touristes aux dégâts causés par l’abandon des déchets. 

Bien que le nettoyage de la plage ait été une action bénévole, l’OIM et d’autres organisations des Nations Unies travaillent sur un large éventail de projets officiels pour aider les autorités bangladaises à faire face à l’impact environnemental de la crise des réfugiés. 

L’arrivée d’autant de personnes en une période aussi courte a provoqué la destruction d’importantes zones forestières par des personnes désespérées de trouver un terrain pour construire leurs abris. Le besoin de bois pour le feu ne fait qu’accroître la déforestation à grande échelle. 

Dans le cadre de l’Initiative conjointe Safe Plus, l’OIM, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) plantent des dizaines de milliers d’arbres et appuient les projets de carburant alternatif pour les réfugiés et les membres de la communauté locale à Cox’s Bazar afin d’aider à pallier la déforestation. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Fiona MacGregor, OIM Cox’s Bazar, Tel. +88 0 1733 335221, Email : fmacgregor@iom.int

  • Volunteers help to clean up the longest sea beach in the world in Cox’s Bazar, Bangladesh - an event sponsored by IOM. Photo: IOM/Fiona MacGregor