La prise en charge au niveau familial soutient et protège les enfants migrants non accompagnés en Europe

Posted: 
09/10/19
Themes: 
Migrant Assistance, Migration and Youth

Londres - Pendant le pic des arrivées de réfugiés et de migrants en Europe en 2015, plus de 90 000 enfants migrants non accompagnés ont demandé l’asile sur le continent. L’an dernier, près de 20 000 enfants migrants non accompagnés avaient demandé l’asile en Europe.

Pour renforcer le niveau de prise en charge et de protection de ces enfants, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a supervisé le projet Fostering Across Borders (FAB), sensibilisant et formant plus de 170 professionnels de la prise en charge des enfants migrants dans six pays européens (Autriche, Belgique, Grèce, Luxembourg, Pologne et Royaume-Uni).

Aujourd’hui (10/09), un dernier événement se déroulant à Bruxelles marque la fin du projet de 18 mois.

« Notre société à l’obligation de fournir une protection et une prise en charge aux personnes vulnérables et je pense aujourd’hui aux enfants migrants qui ont atteint l’Europe après un dangereux périple », a déclaré Dipti Pardeshi, chef de mission de l’OIM au Royaume-Uni.

D’après le rapport Fatal Journeys 4, les enfants qui voyagent seuls sans famille ou amis sont plus vulnérables aux menaces comme l’exploitation, la violence et les sévices. Les enfants migrants non accompagnés peuvent avoir d’autres préoccupations, comme des besoins émotionnels et pratiques qui doivent être traités pour les aider à se remettre, à s’installer dans un nouveau pays et à réaliser leur plein potentiel individuel, en plus des contextes culturels et religieux différents.

« Lorsque vous rencontrez un jeune de l’étranger, vous ne savez pas vraiment ce que qu’il ou elle a traversé ou vécu », explique Fiona, professionnel de la prise en charge dans des foyers d’accueil au Royaume-Uni.

« Il faut aussi se rendre compte que ce sont des jeunes comme les autres. Ils ont leurs propres inquiétudes, leurs propres rêves », a poursuivi Fiona.

La prise en charge en foyer ou en famille d’accueil est largement considéré comme la meilleure forme de prise en charge des enfants migrants non accompagnés, car ils sont moins nombreux à disparaître d’une famille d’accueil que des centres ou institutions d’accueil. Toutefois, de nombreuses familles d’accueil n’ont pas reçu de formation spécifique sur la prise en charge d’enfants migrants ou peuvent ne pas connaître les défis uniques auxquels sont confrontés ces enfants.

Depuis janvier 2018, le projet de l’OIM Fostering Across Borders a élaboré un programme de formation à la prise en charge adapté à chaque contexte national du pays et fournit des supports d’information sur les besoins spécifiques des enfants migrants non accompagnés. Le projet a également fait participer des enfants migrants à des débats de groupe et a rassemblé les acteurs afin de promouvoir l’utilisation plus large du modèle de prise en charge en famille d’accueil afin d’obtenir de meilleurs résultats pour les enfants.

Cliquez ici pour plus d’informations sur le projet de l’OIM Fostering Across Borders, notamment tous les supports de cartographie et de formation, ou visionnez une courte vidéo (anglais) sur l’expérience des enfants migrants en famille d’accueil. Cette vidéo est aussi disponible ici en néerlandais, en français, en allemand, en polonais et en gaélique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Abby Dwommon, OIM Royaume-Uni, Tel. +44 (0) 20 7811 6060, email : adwommoh@iom.int

  • En Autriche, des enfants migrants non accompagnés bénéficient d’une formation à la prise en charge en famille d’accueil dans le cadre du projet de l’OIM « Fostering Across Borders ». Photo : OIM