La réouverture d’un marché communautaire redonne espoir aux habitants au nord-est du Nigéria

Posted: 
03/15/19
Themes: 
Community Stabilization

Gwoza - Le 10 mars, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a rouvert un marché communautaire à Gwoza, au Nigéria. Le marché avait été fermé après l’assaut de forces armées non-étatiques à travers la ville, au nord-est du Nigéria. 

Quelque 142 habitants ont participé à la réhabilitation du marché dans le cadre d’une initiative de travail contre rémunération visant à renforcer l’économie locale en fournissant des opportunités de génération de revenus et en donnant une motivation aux personnes touchées d’investir dans leur communauté. 

« La réouverture du marché local fait partie intégrante du soutien de l’OIM au processus de transition et de relèvement à Gwoza », a déclaré Afra Ure, chargé de projet de l’OIM au Nigéria. « Outre la redynamisation de l’économie, il s’agit également d’un pas important vers le retour à un mode de vie communautaire d’avant-conflit. » 

Bien que de nombreuses personnes soient retournées à Gwoza depuis que les forces nigérianes ont repris le contrôle de la ville en 2015, l’aide humanitaire reste essentielle. Après que les assaillants ont détruit des maisons, l’OIM a distribué 550 subventions et kits de réparation d’abris contenant les matériaux nécessaires pour reconstruire. 

« J’ai travaillé sur l’ancien marché à ciel ouvert, en plein soleil, pendant plus de quatre ans », a confié Modu, marchand local. « Mais grâce à la construction de kiosques, je peux présenter confortablement mes emballages et je pense que même mes clients seront plus à l’aise pour acheter mes produits. »

Quelque 350 autres marchands comme Modu vendent désormais des céréales, des légumes, des vêtements et des articles ménagers comme des seaux, des balais et des produits de nettoyage dans les nouveaux locaux. 

Dans le cadre des efforts déployés pour améliorer les conditions de vie des personnes touchées par le conflit, soutenir leur relèvement et renforcer leur résilience, l’OIM a mis en œuvre des projets de moyens de subsistance comprenant la réhabilitation au niveau communautaire et des possibilités de formation professionnelle. 

« Je suis la cheffe de famille et j’espère que le nouveau marché m’aidera à avoir les moyens nécessaires pour subvenir aux besoins de ma famille… Je suis optimiste », a déclaré Fatima, qui vend des bonbons et autres confiseries sur le marché. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Jorge Galindo, OIM Nigéria, Tel : +234 815 5263 827, Email : jgalindo@iom.int

  • Le marché a été remis en état par des membres de la communauté locale. Photo : OIM

  • Le marché a été remis en état par des membres de la communauté locale. Photo : OIM