La Zambie déploie de nouveaux outils pour protéger les migrants vulnérables

Posted: 
07/01/14

Zambie - En coopération étroite avec l’équipe de pays des Nations Unies et avec le soutien de l’Union européenne et du Fonds de développement de l’OIM, la Zambie a organisé, la semaine dernière, le 4ème Symposium national sur la traite, à Lusaka.

La réunion de deux jours, centrée sur la Protection des migrants contre la traite et l’exploitation dans le cadre du 50ème anniversaire de l’indépendance de la Zambie, a rassemblé plus de 100 participants du gouvernement et d’ONG du monde entier, pour faire le point sur ce qui a déjà été fait pour lutter contre la traite et sur la manière d’améliorer la protection des migrants vulnérables à l’avenir.

Lors de l’ouverture de l’événement, le Dr. Guy Scott, Vice-président zambien, a officiellement déployé un ensemble d’outils pour protéger les migrants vulnérables.

Les outils, élaborés par l’OIM, l’UNICEF et le HCR, en collaboration avec les acteurs du gouvernement et de la société civile, comprennent des mécanismes visant à identifier, protéger et orienter les migrants les plus vulnérables.

Ils sont destinés à sensibiliser davantage les responsables et les fournisseurs de services aux frontières sur les instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux visant à protéger les migrants, y compris les victimes de traite. 

« A travers les générations, les êtres humains ont toujours migré à la recherche d’une vie meilleure. Mais leurs espoirs ne se concrétisent pas toujours. Dupées par de fausses promesses de trafiquants, de nombreuses victimes de traite sont sujettes à des mauvais traitements et à de graves violations de leurs droits fondamentaux, notamment à la violence des trafiquants ou des passeurs pendant leur transit, et finissent par être confrontées à l’exploitation sexuelle ou au travail forcé », a déclaré Simon Cammelbeeck, coordonnateur résident des Nations Unies.

La Zambie est un pays d’origine, de transit et de destination pour la traite et les mouvements de populations deviennent de plus en plus complexes. Les flux sont souvent composés de réfugiés, de demandeurs d’asile, de migrants économiques, de victimes de traite et de migrants non accompagnés et séparés de leurs parents.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Annie Lane
OIM Zambie
Tel: +260 (211) 254055
Email: [email protected]