La Zambie et le Zimbabwe organisent des comités de contrôle nationaux sur la libre circulation dans le COMESA

Posted: 
07/29/16

Zambia - Le marché commun pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe (COMESA), l’OIM et les gouvernements de Zambie et du Zimbabwe ont organisé des réunions d’inauguration de leurs Comités nationaux de contrôle respectifs sur le protocole de libre circulation des personnes dans le COMESA.

Les réunions, qui ont rassemblé des représentants de plusieurs départements gouvernementaux dont les ministères des affaires intérieures, du travail, du commerce et des affaires intérieures, se sont tenues le 22 juillet au Zimbabwe et le 28 juillet en Zambie. Ils représentaient une étape importante pour le programme du COMESA sur la libre circulation et pour l’intégration régionale en général.

Pour accélérer la mise en œuvre des protocoles de libre circulation et de visa du COMESA, le Conseil des ministres du COMESA a décidé que des comités seraient établis dans les Etats membres. Les comités contrôleront et superviseront les progrès, identifieront les défis et apporteront un soutien à la mise en œuvre de tous les programmes, directives et politiques du COMEA en lien avec la libre circulation, au niveau national.

« Le gouvernement zambien reconnaît, avec de nombreux autres pays africains, la nécessité d’une migration organisée et bien gérée. La mobilité des personnes à travers les frontières zambiennes doit se faire sans encombres tout en protégeant l’intégrité et la sécurité des Etats membres », a déclaré Denny Lungu, Directeur général adjoint chargé de l’immigration du pays, dans son allocution lors de la réunion en Zambie.

L’OIM et le COMESA soutiennent les comités. « La migration offre un potentiel considérable pour la croissance économique et sociale et pour le développement des pays d’origine et de destination et pour les migrants individuels et leur famille », a déclaré Annie Lane, chargée du programme de l’OIM en Zambie.

« Le COMESA reconnaît que pour faire en sorte que l’intégration régionale soit réussie, les citoyens des Etats membres du COMESA doivent être autorisés à circuler librement afin de fournir et de renforcer les services, le tourisme, le travail, les activités culturelles et d’autres aspects du programme d’intégration du COMESA », a déclaré Houssein Guedi, expert du COMESA sur la migration.

Bien que la Zambie et le Zimbabwe n’aient pas encore ratifié le Protocole sur la libre circulation des personnes, des services et de la main-d’œuvre et sur le droit d’établissement et de résidence, les réunions des comités témoignent de l’engagement des deux Etats à faire passer le Programme du COMESA sur la libre circulation des personnes à la vitesse supérieure. Le Zimbabwe a déjà signé le Protocole.

Les réunions ont été financées par le Fonds de développement de l’OIM par le biais d’un projet de renforcement de capacités et de sensibilisation établi en vue d’aider les Etats membres à mettre en œuvre le Programme sur la libre circulation, à la demande de Sindiso Ngwenya, Secrétaire général du COMESA et les gouvernements de Zambie et du Zimbabwe.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Bertha Kalyocha Nguvulu, OIM Zambie, Tel: +260 211 254 055, Mobile: +260 975 766 486, Email: [email protected]

Participants at the launch of the Zambia NMC. Photo: IOM.