L’accès à l’école contribue à l’inclusion sociale des migrants et des réfugiés en Grèce

Posted: 
11/02/18
Themes: 
Integration, Migration and Youth, Refugee and Asylum Issues

Athènes - L’accès à une scolarisation régulière permet aux enfants migrants et réfugiés de se faire des amis d’autres cultures, d’après 84 pour cent des enfants interrogés dans les centres d’hébergement ouverts en Grèce. 

Les conclusions du sondage, réalisé par l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, révèlent que la qualité des relations communautaires est directement liée à l’expérience personnelle des étudiants avec les institutions scolaires. Les résultats montrent qu’une bonne expérience de scolarisation est une condition sine qua non à l’intégration des étudiants dans le système scolaire. 

« J’aime aller à l’école et ma matière préférée est l’anglais mais je veux aussi continuer à apprendre le grec. J’aime vraiment cette langue », a confié Sidad, jeune Iraquien de 10 ans. 

« Quand je serai grand, je veux être interprète. Je n’ai pas encore d’amis grecs mais nous allons à l’école ensemble chaque jour et nous jouons au ballon pendant la pause », a-t-il poursuivi. 

Les résultats du sondage ont montré que la majorité des enfants interrogés (62%) allaient déjà à l’école dans leur pays d’origine. La grande majorité d’entre eux (84%) ont indiqué s’être fait des amis grecs ou interagir régulièrement avec des étudiants grecs et se sont bien intégrés dans le système scolaire. 

Les étudiants de l’enseignement secondaire du second cycle étaient de toute évidence plus présents en classe puisque le taux d’abandon scolaire est d’un peu plus de 11 pour cent, contre 30 pour cent pour les élèves du primaire et du secondaire de premier cycle. 

Le taux d’abandon peut être attribué à divers facteurs, notamment au départ des sites et à l’exode rural des familles vers les zones urbaines ou même vers d’autres pays européens, par exemple à travers le Programme de relocalisation de l’UE, qui s’est terminé en mars 2018. La réponse aux besoins essentiels comme la nourriture et les abris est un autre facteur responsable du taux d’abandon. 

« Il ne fait aucun doute que la scolarisation est essentielle pour aider les enfants migrants et réfugiés à s’intégrer et pour éviter qu’ils ne se sentent exclus du monde qui les entoure », a déclaré Gianluca Rocco, chef de mission de l’OIM en Grèce. 

« L’OIM est fière de soutenir le gouvernement de Grèce dans cet important effort visant à faciliter la cohésion sociale en Grèce », a-t-il ajouté. 

Simona Moscarelli, chargée du Programme de l’OIM en Grèce, a expliqué que la volonté d’aller à l’école malgré les nombreuses difficultés démontre la place importante que tiennent l’apprentissage et l’adaptation à une nouvelle culture pour les étudiants. 

« D’après notre expérience, nous voyons que la présence régulière à l’école montre une réelle motivation non seulement à apprendre mais également à faire partie de la communauté et à retourner à la normale, d’autant plus que la présence scolaire n’est pas obligatoire pour les migrants et réfugiés en Grèce et qu’un grand nombre de parents qui choisissent d’envoyer leurs enfants à l’école ne considèrent pas la Grèce comme un lieu d’installation permanent », a déclaré Simona Moscarelli. 

Pendant l’année scolaire 2017-1018, l’OIM a assuré le transport de 2 800 étudiants migrants et réfugiés vers les écoles. Soixante-treize pour cent allaient à l’école primaire, 21 pour cent étaient des étudiants du secondaire de premier cycle et près de 6 pour cent étaient des étudiants de deuxième cycle. Cinquante-six pour cent étaient des garçons et 44 pour cent, des filles, tandis que la majorité des élèves étaient d’origine syrienne, iraquienne et afghane. 

Financé par la Commission européenne, le transport des enfants migrants et réfugiés depuis les centres d’hébergement vers les écoles faisait partie du programme intitulé « Humanitarian and Recovery Support to the Affected Population in Greece » pour l’année scolaire 2017-2018. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Christine Nikolaidou, OIM Grèce, Tel. +30 210 99 19 040 (ext. 248), email : cnikolaidou@iom.int

  • L’OIM garantit l’accès à l’éducation pour les enfants migrants et réfugiés en Grèce. Photo : OIM

  • L’OIM garantit l’accès à l’éducation pour les enfants migrants et réfugiés en Grèce. Photo : OIM

  • Sidad, jeune Iraquien de dix ans, va à l’école avec d’autres élèves grecs. Photo : OIM