L’amélioration du système d’approvisionnement en eau aide les déplacés internes yéménites dans les zones touchées par le conflit

Posted: 
08/12/16
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Yémen - Alors que les affrontements s’intensifient à travers le Yémen ces dernières semaines, l’accès à des sources d’eau salubre et potable est gravement entravé et de plus en plus de personnes, notamment celles touchées directement par le conflit, sont dans l’incapacité de subvenir à leurs besoins en eau.

D’après le 9ème rapport de l’équipe de travail sur les mouvements de population, plus de deux millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du Yémen, à travers tous les gouvernorats.

Ces deux derniers mois, l’OIM a réhabilité sept points d’eau dans six districts du gouvernorat d’Al Dhale et 17 points d’eau dans huit districts du gouvernorat de Lahj. Les travaux de réhabilitation comprenaient l’installation de nouvelles pompes à eau et la réparation de conteneurs et de tuyaux.

« Réparer les sources d’eau approvisionnant près de 9 000 déplacés internes et Yéménites touchés par le conflit dans ces deux gouvernorats est une grande réussite », a déclaré Laurent De Boeck, chef de mission de l’OIM au Yémen. « Pourtant, les besoins de la population dans les gouvernorats et dans le pays dépassent clairement la quantité disponible d’eau salubre et potable. »

Selon le rapport, les deux gouvernorats de Lahj et d’Al Dhale accueillent désormais 13 706 familles déplacées à l’intérieur du pays, soit quelque 86 236 hommes, femmes et enfants vivant dans des communautés d’accueil.

En outre, les Nations Unies estiment à 19,4 millions le nombre de personnes nécessitant un accès à l’eau salubre au Yémen. Depuis le début de la crise, l’OIM a acheminé de l’eau à 10 367 personnes et fourni de l’aide non alimentaire et des abris à 15 612 personnes dans les deux gouvernorats.

Outre les efforts dans les gouvernorats d’Al Dhale et de Lahj, l’OIM a fourni des abris et de l’aide non alimentaire à 67 104 déplacés internes dans les gouvernorats d’Abyan, d’Aden, d’Hadhramut, d’Hajjah, d’Al Mahrah, de Sa’adah, de Shabwah, de Socotra et de Taïzz.

La réponse d’urgence de l’OIM au Yémen est financée par l’OFDA (Etats-Unis), le DFID (Royaume-Uni) le CERF (Nations Unies), le Fonds humanitaire commun et le Japon. L’OIM recherche du financement supplémentaire pour étendre ses opérations en vue de répondre aux besoins des populations touchées les plus vulnérables au Yémen.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Chissey Mueller, OIM Yémen, Tel: +967.737.501.683, Email: cmueller@iom.int