Le Dialogue international des Nations Unies sur la migration 2018 appuie le Pacte mondial sur la migration

Posted: 
03/23/18
Themes: 
IOM Development Fund

New York - Le Dialogue international sur la migration (IDM), un forum de dialogue politique entre les pays d’origine, de transit et de destination des migrants, se tiendra à New York, les 26 et 27 mars.

Tandis que les Etats membres négocient l’adoption d’un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM) fin 2018, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, continuera d’appuyer le processus de développement du GCM en consacrant deux ateliers au thème des partenariats novateurs et ouverts à tous pour une bonne gouvernance mondiale des migrations.

Le premier atelier de l’IDM se tiendra lundi et mardi au siège des Nations Unies à New York.

Le forum de l’IDM sera également composé de représentants de la société civile, de groupes de migrants, d’experts et d’autres participants. Il crée un environnement informel et non contraignant dans lequel toutes les parties prenantes ont le même droit de participer, favorisant ainsi la confiance, l’ouverture et l’authenticité des échanges tout en abordant tous les aspects des questions de migration et leurs liens avec d’autres domaines politiques.

L’OIM reconnaît l’importance capitale de la coopération et œuvre en partenariat étroit avec tous les acteurs concernés, notamment ses collègues des institutions des Nations Unies, dans tous ces domaines. Ainsi, de nombreux cadres et outils de coopération ont été développés conjointement avec les institutions des Nations Unies et d’autres partenaires.

Ces outils sont mis à disposition par l’OIM et ses organismes partenaires en vue de l’élaboration du pacte mondial puis de sa mise en œuvre et de ses phases de suivi.

Lors de l’IDM 2017, le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, avait fait remarquer que la coopération internationale devait concerner tous les acteurs compétents : les gouvernements nationaux et locaux, les nombreux ministères, la société civile, le secteur privé, les organisations de migrants et de diasporas, les universités, les médias, etc. En outre, l’importance des partenariats dans la migration était l’une des conclusions clés la réunion de bilan du GCM qui a eu lieu à Puerto Vallarta, au Mexique, en décembre 2017.

Lors de l’IDM de cette année, les débats seront centrés sur les différents modèles de partenariat qui existent dans le domaine de la migration et démontreront leur valeur en présentant certains des outils de gestion des migrations élaborés grâce à la coopération entre différents acteurs. Les participants auront l’occasion d’échanger des bonnes pratiques et des expériences sur les partenariats réussis aux niveaux local, national, régional et international, d’évaluer à la fois les réussites et les problèmes rencontrés et de réfléchir à ce qui pourrait être fait pour reproduire et intensifier ces partenariats ailleurs.

Un récent rapport du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, intitulé Rendre les migrations bénéfiques pour tous, établit que « la gestion des migrations présente un des défis les plus urgents et sérieux de la coopération internationale à notre époque. »

C’est dans ce contexte que l’IDM donnera aux Etats, aux institutions des Nations Unies et aux autres partenaires l’occasion de démontrer la solidité des partenariats et la coordination des efforts et de discuter de solutions pour améliorer la collaboration.

Pour plus d’informations sur le programme et les documents de travail, rendez-vous sur la page du Dialogue international sur la migration 2018 : http://www.iom.int/inclusive-and-innovative-partnerships-effective-globa...

Pour visionner le webcast en direct dans les six langues officielles des Nations Unies : http://webtv.un.org

Pour plus d’informations, veuillez contacter Azzouz Samri, Division des organes directeurs, Partenariats et coopération internationale de l’OIM, email : asamri@iom.int

 

  • The IDM forum will include civil society, migrants’ groups, experts and other stakeholders.