Le Directeur des opérations d’urgence de l'OIM appelle à trouver des solutions rapides et durables à la crise prolongée des Rohingyas

Posted: 
06/29/21

Cox's Bazar - Près de 900 000 réfugiés rohingyas vivant dans des camps surpeuplés dans le district de Cox's Bazar au Bangladesh ont désespérément besoin d'une action urgente pour assurer leur avenir, près de quatre ans après avoir été forcés de fuir le Myanmar, a déclaré un haut responsable de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

« Les Rohingyas attendent toujours des solutions durables », a déclaré Jeff Labovitz, Directeur du Département des opérations et des situations d’urgence (DOE) de l'OIM, lors de sa visite officielle au Bangladesh la semaine dernière.

« Les réfugiés ont besoin d'avoir des moyens de subsistance, ils ont besoin de se tourner vers l'avenir. Au bout du compte, toutes les parties prenantes doivent se réunir dans l'intérêt des personnes qui continuent de souffrir sans solutions réalisables et proposer un plan. »

Au cours de sa semaine à Cox's Bazar, le Directeur de DOE a vérifié l'avancement de la reconstruction des camps détruits par un incendie en mars qui a laissé des milliers de personnes sans abri.

« J'ai vu des travailleurs mettre en place des structures en bambou, rétablir les services et travailler avec la communauté et les réfugiés pour s'assurer que les gens retrouvent leur vie le plus rapidement possible », a-t-il déclaré.

M. Labovitz a également visité les principaux établissements de santé de l'OIM, qui, selon lui, ont joué un rôle essentiel dans la réponse à la pandémie de COVID-19.

« La pandémie a fait que les économies locales ont également souffert », a poursuivi le Directeur de DOE. « Nous avons des communautés d'accueil qui ont également besoin de programmes de développement, nous devons donc trouver un équilibre où nous aidons à la fois la communauté d'accueil et les réfugiés avec dignité. »

M. Labovitz a été témoin du soutien apportée par l'OIM aux moyens de subsistance des communautés d'accueil dans un nouveau centre de formation à Hnila, qui fait participer les membres de la communauté d'accueil à des modules de formation sur la création d’entreprise et la fabrication d'objets artisanaux. Le partenaire de l'OIM, Prottyashi, aide également les participants à entrer sur les marchés nationaux et internationaux pour les produits créés.

M. Labovitz a été impressionné par le projet « Digital Island » sur l'île de Moheshkhali, mis en œuvre depuis 2016 par l'OIM et le gouvernement du Bangladesh. Le projet a transformé l'île en un centre informatique en améliorant l'accès de la population isolée à l'internet haut débit et aux services sociaux.

Le Directeur de DOE a également participé à des réunions stratégiques avec des responsables du Ministère des affaires étrangères, du Ministère de la gestion des catastrophes et des secours, et du Bureau du commissaire aux réfugiés et au rapatriement, ainsi qu'avec des partenaires humanitaires clés, des donateurs et d'autres agences des Nations Unies.

Alors que de nouveaux défis continuent d'apparaître, les besoins en financement augmentent également, a souligné M. Labovitz. L'OIM a lancé en mai un appel de 140 millions de dollars pour soutenir plus de 1,3 million de membres des communautés d'accueil et de réfugiés rohingyas à Cox's Bazar.

La plateforme mondiale de réponse aux crises de l'OIM donne un aperçu des plans et des besoins de financement de l'OIM pour répondre à l'évolution des besoins et des aspirations des personnes touchées par la crise et les déplacements, ou risquant de l'être, en 2021 et au-delà.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

A Cox's Bazar : Monica Chiriac, Tél : +880 18 8009 4048, Email : [email protected]

A Bangkok :  Itayi Viriri, Tél : +66 65 939 0934, Email : [email protected]

A Genève : Paul Dillon, Tél : +4179 636 9874, Email : [email protected]

  • Le Directeur de DOE a visité le centre de formation de l'OIM pour les communautés d'accueil à Hnila. Photo : OIM/Mashrif Abdullah Al

  • Lors de sa visite à Cox's Bazar, Jeff Labovitz, de DOE, a visité le centre de traitement du bambou de l'OIM à Hnila. Photo : OIM/Mashrif Abdullah Al

  • M. Labovitz a fait un passage dans l'usine de recyclage de plastique de l'OIM au Camp 24. Photo : OIM/Mashrif Abdullah Al