Le Directeur général de l’OIM salue le Pacte mondial « historique » sur la migration

Posted: 
07/13/18

New York - L’Organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) a annoncé, aujourd’hui, l’achèvement du Pacte mondial sur la migration (Global Compact on Migration ou GCM), une étape primordiale pour améliorer la coopération internationale en matière de migration.

« Ce n’est pas la fin mais le début d’un nouvel effort historique visant à façonner l’action mondiale en matière de migration pour les années à venir », a déclaré, aujourd’hui, William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM. « Les Etats ont abordé les négociations dans un esprit admirablement positif de collaboration en vue de déterminer comment ils souhaitent voir évoluer les politiques, les pratiques et la coopération en matière de migration au fil des années, plutôt que de ne faire que réagir aux crises les unes après l’autres comme cela semble souvent être le cas. »

Le GCM prévoit tout un ensemble de principes, d’engagements et d’accords entre les Etats membres, concernant près de 260 millions de migrants internationaux et les communautés qui les accueillent, notamment des considérations relatives aux droits de l’homme, aux questions humanitaires, économiques et sociales, au développement, aux changements climatiques et aux problèmes de sécurité.

« Tout au long du processus, les Etats membres ont clairement reconnu que la migration concernait toujours les hommes. L’approche centrée sur le migrant adoptée sur les excellents conseils de co-facilitateurs originaires du Mexique et de Suisse, ainsi que du Représentant spécial du Secrétaire général sur la migration internationale, est sans précédent », a ajouté M. Swing.

« Je souhaite souligner l’importance cruciale de leur décision de faire intervenir un nombre aussi important d’acteurs des gouvernements, de la société civile et du secteur privé ces deux dernières années, en particulier à travers la contribution précieuse des migrants eux-mêmes.

Le Pacte est l’aboutissement d’un processus qui a débuté en septembre 2016 lorsque l’Assemblée générale des Nations Unies a abordé, pour la première fois à un tel niveau, la question de la mobilité humaine et de ses nombreuses facettes à l’occasion d’un Sommet de haut-niveau sur les mouvements importants des réfugiés et des migrants.

Le Sommet a abouti à l’adoption de la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants qui a mis en branle un processus préparatoire intensif conduisant à l’accord de cette semaine. L’adoption du Pacte est prévue à l’occasion d’une conférence intergouvernementale qui se tiendra à Marrakech, en décembre.

« C’est l’engagement soutenu et la ténacité des Etats membres des Nations Unies et de parties prenantes déterminées à trouver un moyen d’aller de l’avant qui nous ont réunis ici aujourd’hui. Nous nous réjouissons de poursuivre notre partenariat avec eux et de participer à leurs efforts pour mettre en œuvre la vision et l’esprit du GCM dans les prochaines années.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michelle Klein-Solomon, Michele Klein-Solomon PHONE/EMAIL

Ou Leonard Doyle, porte-parole de l’OIM, Tel. +41792857123 ldoyle@iom.int

  • IOM Member State representatives burst into applause as historic Global Compact for Migration is finalized in New York.  Photo: Rahma Gamil Soliman. IOM