Le directeur général s’exprime à l’occasion d’une réunion spéciale de l’UE sur Ebola

Posted: 
03/03/15

Belgique - L’OIM demande l’engagement international en Afrique de l’Ouest en vue d’éradiquer Ebola et garantir un impact positif de la réponse internationale face à cette crise sanitaire.

A l’occasion d’une réunion spéciale de l’Union européenne sur la réponse et le relèvement face à Ebola qui s’est tenue aujourd’hui (03/03) à Bruxelles, le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, a déclaré que l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest montrait une nouvelle fois que les populations mobiles et le risque de maladie qui concerne toute la communauté internationale sont intimement liés.

L’épidémie s’est déclarée en Guinée en décembre 2013 et s’est rapidement propagée dans la région avant d’être signalée en mars 2014. En août 2014, le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS, a déclaré l’état d’urgence sanitaire publique à l’échelle mondiale. Cette déclaration a été rapidement suivie de l’appel du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à une réponse mondiale face à Ebola.

L’OIM s’est jointe à la réponse internationale pour sauver les vies touchées par Ebola, pour protéger les familles et les professionnels de santé contre la maladie, pour limiter la transmission du virus et pour renforcer les capacités des services de santé et des systèmes de santé publique à contenir et à contrôler l’épidémie.

Pour cela, elle a déployé des Unités de traitement d’Ebola, en faisant appel à la mobilisation sociale et en distribuant des kits de soins d’urgence aux familles et aux communautés vulnérables.

L’OIM a également été chargée de dispenser une formation aux prestataires de soins à la prise en charge des patients de manière sûre et avec compassion et aux mesures visant à prévenir la transmission de la maladie. Elle a également soutenu le « cercle » des gouvernements touchés par Ebola dans l’amélioration des soins de santé et des services de santé publique.

L’expertise de l’OIM en matière de gestion transfrontalière de la santé et de la sécurité est appliquée à travers la région par le biais de points d’accès aériens, terrestres et bientôt maritimes.

Saluant le sens des responsabilités du Président Sirleaf du Liberia, du Président Ernest Bai Koroma du Sierra Leone, du Président Alpha Condé de Guinée Conakry et des responsables des pays du cercle exposés au risque d’Ebola, M. Swing a fait remarquer que « bien que les obstacles soient énormes, le combat continue tant que nous n’atteindrons pas l’éradication totale. »

« L’OIM poursuit toutes ses activités pour atteindre l’éradication totale et la maintenir, et pour mieux reconstruire », a t-il ajouté.

M. Swing a également rendu hommage au peuple des nations touchées par Ebola, ceux qui ont été infectés, ceux qui ont perdu la vie, ceux dont les familles ont été touchées, ceux dont les moyens d’existence ont été perturbés ou détruits et ceux pour qui le sentiment de sécurité a été ébranlé.

« Leur souffrance ne doit pas être oubliée. Ils ont un droit au retour à la vie normale. Nous ne devons pas nous relâcher dans nos efforts d’intervention face à cette crise », a t-il conclu.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Leonard Doyle

siège OIM

Tel: +41 79 285 71 23

Email: ldoyle@iom.int