Le Festival international du film sur la migration de l’OIM débute mercredi prochain dans près de 100 pays

Posted: 
11/23/18
Themes: 
Global Migration Film Festival

Genève - Mercredi prochain, 28 novembre, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) lancera son Festival international du film sur la migration annuel (GMFF). Pour la troisième année consécutive, l’OIM diffusera des documentaires, des longs métrages et des courts métrages qui traitent des thèmes de la migration et de la mobilité humaine. 

La cérémonie d’ouverture aura lieu à l’Institut des hautes études internationales à Genève, amorçant 21 jours de projections et de débats d’experts au sein des missions de l’OIM à travers 100 pays. Des événements seront organisés dans des lieux divers et variés, allant des salles de cinéma à des lieux improvisés le long des couloirs migratoires populaires comme le couloir transsaharien. 

Le long métrage allemand Strange Daughter ouvrira la programmation à Genève. Le film raconte l’histoire d’un jeune couple destiné à être ensemble mais pris entre traditions, religion, contradictions et préjugés. Les autres films proposés aux missions de l’OIM pour être projetés sont The Merger (2018), une comédie dramatique australienne, et Adnan’s Father (2017), un court métrage danois. 

(Cliquez ici pour consulter la sélection officielle 2018). 

Certains des réalisateurs participant au Festival sont eux-mêmes des migrants ou des réfugiés. Bon nombre raconteront des histoires issues de leurs expériences uniques et de leur talent et vision encore plus uniques à travers des films couvrant tout un ensemble de genres cinématographiques. De nombreux films projetés seront suivis de débats en présence des réalisateurs, de migrants et d’autres invités. Plusieurs projections seront accompagnées d’événements parallèles comme des expositions photos, des activités pour les enfants et des programmes ciblant les étudiants universitaires. 

Le Festival du film comprend des productions qui capturent la beauté et les défis de la migration et les contributions uniques apportées par les migrants à leurs nouvelles communautés. Le but du Festival est d’ouvrir le public à un débat plus large sur la mégatendance de notre ère : la migration. 

« Avec notre Festival du film, nous souhaitons faire appel au cinéma comme outil pour stimuler le débat autour de la migration et attirer l’attention sur les questions sociales touchant les migrants en racontant leur histoire », a déclaré Leonard Doyle, porte-parole et directeur de la Division médias et communication de l’OIM. « Le cinéma et la migration ont un lien historique qui remonte à plus d’un siècle, lorsque les réalisateurs, dont bon nombre étaient eux-mêmes des migrants, ont commencé à faire des films qui mettaient en scène un monde en mouvement. » 

« Le Festival est aussi un outil de sensibilisation. Un outil qui peut attirer l’attention sur les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies », a ajouté M. Doyle. « De nombreux ODD sont directement et indirectement liés à la migration, notamment la cible 10.7, qui vise à faciliter la migration de façon ordonnée, sans danger et responsable. » 

« En plus d’encourager un débat sain », explique Amanda Nero, Directrice du GMFF, « le Festival amplifie la voix des migrants et favorise la cohésion sociale au sein des communautés de migrants grâce à une Initiative de l’OIM de vidéo participative, où les migrants et les communautés d’accueil produisent leurs propres films en suivant un processus pratique (cliquez ici pour plus d’informations, en anglais). 

« Il est important que le Festival ne soit pas qu’une plateforme d’information, d’instruction et de promotion du débat autour de la migration, mais qu’il permette aussi de responsabiliser les communautés touchées et de leur donner une voix », a déclaré Amanda Nero, qui est également l’une des responsables de l’Initiative de vidéo participative, ajoutant que « le processus participatif était aussi formidable qu’exigeant. » 

Un jury international de professionnels du film et de spécialistes de la migration sélectionneront trois des meilleures productions dans la catégorie des courts métrages et deux dans la catégorie des longs métrages. Le gagnant de la catégorie « Courts métrages » recevra 500 dollars et le gagnant de la catégorie « longs métrages » recevra 1 000 dollars. La cérémonie de remise des prix se tiendra à l’occasion de la Journée internationale des migrants (18/12). 

L’exposition de réalité virtuelle de l’OIM, Holding On, sera également présentée lors de la cérémonie d’ouverture et durant les projections locales. Holding On raconte l’histoire de déplacés internes en leur demandant de réfléchir à ce qu’ils possèdent de plus cher. La campagne vise à sensibiliser à la détresse des déplacés internes tout en célébrant leur courage et leur résilience. 

Le Festival international du film sur la migration est soutenu par PLURAL+, un festival de vidéos produits par des jeunes, et MigApp, l’application mobile de l’OIM pour les migrants. 

Visionnez la bande-annonce du GMFF 2018 ici

Pour plus d’informations, veuillez contacter le siège de l’OIM à Genève :
Leonard Doyle, Tel : + 41 22 717 9589, Email : ldoyle@iom.int
Amanda Nero, Tel : +41 22 717 9111, Email : anero@iom.int