Le Ghana lance une politique migratoire nationale

Posted: 
04/08/16

Le Ghana a officiellement lancé une politique nationale sur la migration et un plan d’exécution à Accra, le 5 avril 2016, avec le soutien de l’OIM.

Cette politique globale orientera la gestion des flux migratoires internes, intra-régionaux et internationaux du pays. Son objectif est de promouvoir les avantages et de réduire les coûts de la migration.

L’élaboration de cette politique a été soutenue par un projet financé par  le Fonds de développement de l’OIM intitulé : « Elaborer une politique migratoire afin d’intégrer la migration dans le cadre national du développement pour le Ghana. »

L’OIM a travaillé avec l’Unité de la migration du Ministère de l’intérieur et avec le Comité interministériel directeur sur la migration (IMSCM) pendant toute la phase d’élaboration de la politique qui a ensuite été validée et adoptée.

En plus de formuler une stratégie visant à relever les défis complexes de la migration composite au Ghana, la politique donne la priorité à la collecte et à la diffusion de données migratoires, à l’établissement d’un cadre institutionnel cohérent et à la mobilisation des ressources pour sa mise en œuvre.

Elle s’attaque aux questions migratoires clés au Ghana, notamment à la migration irrégulière, à la traite d’êtres humains, au trafic illicite de migrants, à la migration de main-d’œuvre, à la fuite et à l’afflux de cerveaux, à la participation de la diaspora, à la bi-nationalité, aux rapatriements de fonds, au retour, à la réadmission et à la réintégration des migrants ghanéens, à la gestion des frontières et aux questions de réfugiés. Elle couvre également les liens entre la migration et les changements climatiques, la santé, le commerce, le tourisme, l’éducation et l’égalité des sexes.

« La migration est souhaitable lorsqu’elle est bien gérée et grâce à cette politique, le gouvernement s’engage résolument à renforcer la gouvernance migratoire. Il met désormais en lumière sa vision pangouvernementale de la gestion des migrations et son engagement à réduire les impacts négatifs de la migration, tout en acceptant pleinement son potentiel de développement », a déclaré Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana.

Prosper Bani, Ministre de l’intérieur du Ghana, qui a présenté le document de politique au nom du Président de la République du Ghana, a déclaré : « les précédentes tentatives du Ghana de répondre aux problèmes de migration étaient sporadiques et fragmentées par nature et manquaient de cohérence politique. La politique nationale sur la migration permettra de promouvoir une approche globale et durable à la gestion de la migration pour le développement du Ghana. »

La délégation de l’UE au Ghana, la Coopération allemande pour le développement (GIZ) et l’Ambassade d’Italie, qui ont tous soutenu le projet, étaient présents lors du lancement.

L’OIM reste engagée à fournir une aide technique au gouvernement en vue d’établir des mécanismes sains qui garantiront la mise en œuvre effective de la politique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Daniel Sam, OIM Accra, Tel +233 (0) 243 488817, Email: dsam@iom.int

Ghana launches its National Migration Policy. Photo: IOM 2016