Le Koweït fait don de 10 millions de dollars à l’OIM pour ses opérations au Yémen

Posted: 
07/10/18
Themes: 
IOM, Others

Genève - Lundi 9 juillet, l’Etat du Koweït a fait don de 10 millions de dollars en soutien au travail humanitaire de l’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) au Yémen.

« Compte tenu de la détérioration de la situation humanitaire au Yémen, l’Etat du Koweït est déterminé à répondre aux besoins humanitaires des Yéménites en collaborant avec les organisations humanitaires internationales », a déclaré l’Ambassadeur Jamal Al-Ghunaim, représentant permanent de l’Etat du Koweït auprès de l’Office des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Genève, au Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, lors de leur rencontre.

« L’Etat du Koweït souhaite réitérer sa ferme intention de renforcer davantage les relations fructueuses de longue date avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au service du travail humanitaire international », a ajouté l’Ambassadeur.

Le Directeur général de l’OIM a décrit le Koweït comme « une source d’aide fiable » depuis de nombreuses années et a fait remarquer que l’Emirat était le plus ancien collaborateur de l’OIM parmi les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

En février cette année, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a lancé un appel de 96,2 millions de dollars pour venir en aide aux Yéménites et aux migrants touchés par le conflit qui sévit depuis trois ans.

L’appel a été lancé dans le cadre du Plan d’action humanitaire de 2,96 milliards de dollars qui couvre toute la communauté humanitaire.

En raison de la crise économique prolongée, du conflit intermittent et de la faiblesse de l’Etat de droit, le Yémen était déjà vulnérable avant même l’escalade du conflit le 25 mars 2015, qui a conduit à l’effondrement des secteurs de la santé et de l’éducation, à l’arrêt total des services gouvernementaux et au chômage de masse. Quelque 22,2 millions de Yéménites - plus de 2 sur 3 - nécessiteront une aide humanitaire en 2018, la moitié de la population vivant dans des zones directement touchées par le conflit.

« Ces trois années de conflit ont infligé des souffrances à des millions d’hommes, de femmes et d’enfants », a déclaré M. Swing. « Etant donné la poursuite du conflit, le blocage du processus de paix et l’embargo économique, le Yémen est aux prises avec une crise humanitaire dévastatrice et prolongée », a-t-il ajouté.

D’après le groupe de travail sur les mouvements de population, le conflit a également déplacé quelque deux millions de Yéménites à l’intérieur de leur propre pays. Près de 90 pour cent des déplacés internes ont été déplacés pendant un an au moins, dont 69 pour cent depuis plus de deux ans. La nature prolongée du déplacement met à rude épreuve la capacité des déplacés internes et des communautés d’accueil à faire face.

Un million de déplacés internes supplémentaires sont retournés dans leur lieu d’origine mais ont désespérément besoin d’aide. Leurs habitations ont été gravement endommagées par les affrontements et nécessitent une remise en état urgente.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Saba Malme, OIM Sana’a, Tel : + 967 736 800 329 ; Email : smalme@iom.int, ou Joel Millman, siège de l’OIM, Tel : +41 79 103 8720, Email : jmillman@iom.int