Le personnel de l’aéroport de Paris se réunit pour améliorer l’identification et l’orientation des victimes de traite

Posted: 
03/15/19

Paris - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a organisé un événement de sensibilisation sur l’identification et l’orientation des victimes de traite le 15 mars à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. L’événement a réuni des acteurs de première ligne, notamment des officiers de police, du personnel de compagnies aériennes, des agents de sécurité, des officiers de l’immigration britanniques et américains et des organisations de la société civile qui travaillent à l’aéroport. 

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Association internationale du transport aérien (AITA), ainsi que des acteurs français impliqués dans la lutte contre la traite d’êtres humains, ont également contribué activement à la session, aux côtés de l’équipe de lutte contre la traite de l’OIM France. 

« La formation des acteurs de première ligne, notamment ceux présents à l’aéroport, est l’une des principales mesures comprises dans le second Plan d’action national. Le partenariat est le seul moyen de mieux identifier et protéger les victimes. Nous espérons que l’événement d’aujourd’hui ouvrira la voie à des actions concrètes visant à détecter et à orienter les victimes lorsqu’elles se déplacent », a déclaré Elisabeth Moiron-Braud, coordonnatrice nationale de la lutte contre la traite. 

Les données issues du Counter Trafficking Data Collaborative (CTDC), première plateforme mondiale de données sur la traite d’êtres humains, montrent que près de 80 pour cent des victimes de traite franchissent des postes-frontières officiels comme des postes de contrôle aux frontières terrestres ou des aéroports. Environ 20 pour cent des traversées de frontières ont été faites par avion. 

Lors de la réunion, des outils concrets visant à améliorer l’identification des victimes dans un environnement aéroportuaire ont été présentés, notamment l’édition 2019 du répertoire de lutte contre la traite de l’OIM (en anglais), un guide intuitif contenant des informations sur la traite et sur les personnes de contact dans 82 pays. Le répertoire vise à faciliter le renvoi rapide des potentiels cas auprès des autorités compétentes. 

« Dans le contexte de la mondialisation et de la croissance dans le secteur aérien, il est attendu que le nombre de victimes de traite voyageant par avion augmente dans le futur, rendant d’autant plus indispensable la formation du personnel aéroportuaire », a souligné Sara Abbas, responsable du Bureau de l’OIM France. 

L’événement faisait partie d’une série d’activités de formation à la lutte contre la traite mises en œuvre par l’OIM France dans le cadre des projets DETECT et CARE +, permettant à plus de 200 professionnels de recevoir des informations et des outils pour mieux identifier et aider les victimes de traite en 2018 et pendant le premier trimestre 2019. 

Télécharger ici le Répertoire de lutte contre la traite de l’OIM (en anglais) : http://iomfrance.org/sites/default/files/Repertoire_IOM_EN_2019_WEB.pdf 

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM France, Chloé Taillard Yévenes, Tel. +33 (0)1 4044 0691, email : ctyevenes@iom.int ou Fanny Ruinart, Tel. +33 (0)1 4044 0684, email : fruinart@iom.int

  • Aéroport de Paris-Charles de Gaulle