Le premier Dialogue international sur la migration de 2018 se déroule à New York

Posted: 
03/27/18
Themes: 
IOM Development Fund

New York – Le premier Dialogue international sur la migration (IDM) de 2018 – principal dialogue politique de l’organisme des Nations Unies chargé des migrations – est actuellement en cours. Premier des deux dialogues qui se tiennent cette année, les débats de cette semaine (26-27/03) sont centrés sur le partenariat et se déroule au siège des Nations Unies à New York.

« L’IDM a été lancé il y a 17 ans comme un grand lieu d’accueil et de réunion, où nos Etats membres peuvent interagir directement et ouvertement avec d’autres acteurs compétents en matière de gouvernance des migrations, échanger des points de vue et promouvoir la compréhension des dynamiques de migration », a déclaré l’Ambassadeur William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM, dans son discours d’ouverture.

Faisant remarquer l’accent mis cette année sur les partenariats novateurs et ouverts à tous pour une bonne gouvernance des migrations, l’Ambassadeur Swing a déclaré que le tout premier Pacte mondial sur la migration « mérite une action concertée de la communauté internationale dans son ensemble pour garantir une mise en œuvre et un suivi réussis. »

Louise Arbour, Représentante spéciale des Nations Unies pour la migration internationale a ajouté : « le rapport du Secrétaire général des Nations Unies Rendre les migrations bénéfiques pour tous appelle le Pacte mondial à promouvoir un programme constructif qui vise à aider les migrants à réaliser leur potentiel, à promouvoir la migration régulière et à relever efficacement les défis de la migration irrégulière. »

Parmi les participants à l’IDM figurent entre autres des gouvernements nationaux et locaux, de nombreux ministères, la société civile, le secteur privé, les organisations de migrants et de diasporas, le milieu universitaire et les médias. Les débats ont exploré les différents modèles de partenariat qui existent dans le domaine des migrations et qui démontrent leur valeur en présentant certains des outils de gestion des migrations élaborés grâce à la coopération entre différents acteurs.

« Les 50 millions d’enfants qui ont migré à travers les frontières ou qui ont été déplacés de force représentent un incroyable vivier de talents et de potentiel. Ces enfants doivent être au centre de la politique migratoire mondiale cette année », a déclaré Henrietta H. Fore, Directrice générale de l’UNICEF. Elle a exhorté toutes les parties prenantes à « faire de 2018 une année où, en tant que communauté mondiale, nous nous rassemblons pour intensifier les solutions apportées aux personnes en déplacement. »

« Je pense que le thème choisi ne pourrait pas être plus approprié. Il est essentiel que les acteurs se rassemblent pour établir des partenariats qui soient ouverts et novateurs » a déclaré Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Il a ajouté qu’il était important de donner le ton pour un dialogue plus constructif pour lequel tous les acteurs concernés assumeront leur rôle moteur.

L’OIM reconnaît l’importance capitale de la coopération et œuvre en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes, notamment avec d’autres institutions des Nations Unies dans les domaines de la migration et du développement, de la migration et des changements climatiques, de la traite et du trafic illicite de personnes, du travail et de la santé.

Ainsi de nombreux cadres et outils de coopération ont été élaborés conjointement avec les institutions des Nations Unies et d’autres partenaires des secteurs de la migration et du développement, de la migration et des changements climatiques, des enfants, de la traite et du trafic illicite de personnes, du travail et de la santé.

Julie Bolcer, Commissaire adjointe en politique et communication à la Mairie de New York pour les affaires internationales, a déclaré : « notre message est le suivant : les villes sont prêtes à aider, nous avons l’expertise et nous savons que pour obtenir un pacte mondial sur la migration ouvert et centré sur l’humain, nos voix doivent être entendues. »

Diverses questions ont vu le jour, notamment sur l’importance des partenariats pour rendre les données disponibles pour l’élaboration de politiques, la réalisation des Objectifs de développement durable, le renforcement des protections du travailleur migrant et l’élimination du travail forcé, de l’esclavage moderne et de la traite d’êtres humains.

Le Dialogue s’achèvera aujourd’hui (27/03) sur des thèmes comme les cadres de partenariat en place pour répondre efficacement aux besoins des populations vulnérables, le rôle des autorités locales et des villes dans la gestion des migrations et les partenariats avec l’ensemble de la société, tout en explorant des méthodes pour faire participer les acteurs non-étatiques à la bonne gouvernance des migrations.

Regardez aujourd’hui l’IDM en direct à partir de 10h, heure de l’Est, dans les six langues officielles des Nations Unies : http://webtv.un.org/

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM à New York, Azzouz Samri, Tel : +41 794 425 228, Email : asamri@iom.int, Rahma Gamil Soliman, Tel : +1 917 515 7454, Email : rsoliman@iom.int

 

 

  • Le DG de l’OIM, William Lacy Swing, s’exprime lors de l’IDM 2018 à NYC. ©IOM