Le profil migratoire du Népal appelle à améliorer les compétences des travailleurs pour être compétitifs sur le marché du travail mondial

Posted: 
12/20/19
Themes: 
Labour Migration

Kathmandou – Un nouveau profil migratoire du Népal lancé en même temps que la Journée internationale des migrants 2019 appelle à améliorer les compétences des travailleurs népalais pour les aider à être compétitifs sur les marchés du travail mondiaux. Le profil a été financé par le Fonds de l’OIM pour le développement.

« Ce profil migratoire a été élaboré en même temps que la migration a été identifiée sur la scène internationale comme un enjeu d’importance qui doit être traité de manière globale et planifiée », a déclaré Valerie Julliand, coordonnatrice permanente des Nations Unies pour le Népal, lors du lancement. « Les Objectifs de développement durable (ODD) reconnaissent l’impact croissant de la migration sur le développement et les Nations Unies au Népal le considèrent comme une priorité », a-t-elle ajouté.

Le profil caractérise la situation migratoire du Népal comme une émigration pour l’emploi. Quelque 500 000 jeunes Népalais quittent le pays chaque année pour travail et les Népalais travaillent actuellement dans plus de 100 pays différents à travers le monde. Leurs envois de fonds représentent plus de 25 pour cent du PIB brut du pays. Près de 75 pour cent sont des travailleurs peu ou pas qualifiés et le profil appelle à améliorer davantage les compétences des jeunes pour leur permettre de trouver de meilleures possibilités d’emploi aussi bien à l’étranger que chez eux.

Parmi les autres recommandations du profil figurent : l’établissement d’un mécanisme national de coordination pour gérer les difficultés du gouvernement et du secteur privé en matière de migration ; la garantie de la pleine mise en œuvre et du contrôle des lois existantes destinées à protéger les travailleurs migrants ; l’expansion des accords bilatéraux avec d’autres pays de destination qui spécifient les conditions de travail ; et la poursuite du contrôle de l’opération et de l’impact des restrictions sur les femmes qui migrent vers certains pays.

Lorena Lando, chef de mission de l’OIM au Népal, a mis en avant la nécessité de mesurer et de comprendre la migration népalaise afin de s’assurer que les impacts positifs soient exploités et que les impacts négatifs soient réduits. « Nous nous tenons prêts à aider le gouvernement dans ses efforts visant à traiter ce lien complexe entre migration et développement durable d’une manière plus cohérente et globale », a-t-elle ajouté.

Rameshwar Ray Yadav, Ministre népalais du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, a également salué le profil. « Il apporte un aperçu complet de l’expérience de migration du pays en un seul document pour servir d’outil de planification aux décideurs et responsables politiques ; et présente les statistiques disponibles sur les flux migratoires de manière concise et comparable sur le plan international. Je pense que les recommandations et les informations analysées seront utiles pour gérer la migration et son impact général sur le développement », a-t-il déclaré.

Le profil est le résultat de plusieurs mois de consultations et de recherche menées à bien par un forum interministériel coprésidé par le Ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale et par l’OIM. La Commission nationale de planification et le Bureau central des statistiques ont également participé activement au travail du forum.

Les profils migratoires de l’OIM apportent un aperçu des tendances, des schémas, de l’impact et de la gouvernance des migrations dans un pays. Ils offrent un aperçu global et fondé sur des preuves de l’expérience migratoire du pays en un seul document pour servir d’outil de planification aux décideurs et responsables politiques ; et présente les statistiques disponibles sur les flux migratoires de manière concise et comparable sur le plan international.

A l’issue du lancement, qui a été suivi par des responsables des agences gouvernementales, de la société civile, du milieu universitaire, des Nations Unies, des partenaires du développement et des médias, l’OIM a organisé un dialogue de haut-niveau sur la gouvernance des migrations et le développement durable. Parmi les participants figuraient des représentants de la Commission nationale népalaise de la planification, de la Banque centrale, des principales organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de la protection des migrants, et des responsables de l’OIM.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lorena Lando, OIM Népal, Tel. +97714426250 (ext. 194), email : iomnepal@iom.int

  • IOM, UN and Nepali government representatives launch the Nepal Migration Profile in Kathmandu. Photo: IOM