Le Service de l’immigration du Nigéria et l’OIM lancent un système d’information sur la gestion des frontières dans le plus aéroport

Posted: 
11/15/19
Themes: 
Integrated Border Management

Abuja - Le Nigéria, comme de nombreux pays, reconnaît les avantages économiques, sociaux et politiques de la mobilité internationale. Cette semaine (12/11), le Service d’immigration du Nigéria (NIS) a officiellement lancé son nouveau Système d’analyse des informations et des données sur la migration (MIDAS) à l’aéroport international Nnamdi Azikiwe, à Abuja.

L’aéroport d’Abuja est le second aéroport du Nigéria, desservant environ cinq millions de passagers par an. Le système MIDAS, élaboré par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), permet aux responsables de l’immigration et des frontières de traiter le flux de passagers plus rapidement et de façon plus professionnelle, rendant leur expérience transfrontalière plus sûre et plus humaine.

« MIDAS aide le gouvernement du Nigéria a mieux comprendre les schémas de mobilité grâce à ses informations statistiques et à garantir que le passage des frontières nigérianes ne constitue aucune menace à la sécurité nationale et internationale », a expliqué Muhammad Babandede, Contrôleur général du NIS lors de la mise en service à l’aéroport.

MIDAS permet également aux Etats de contrôler plus efficacement les entrées et sorties du territoire par voies terrestre, aérienne et maritime tout en constituant une base de données saine pour la planification des politiques migratoires.

A ce jour, le projet représente le plus important déploiement de MIDAS dans un aéroport à travers le monde et sera mis en œuvre dans quatre autres aéroports nigérians qui accueillent des voyageurs : les aéroports de Lagos, d’Enugu, de Kano et de Port Harcourt. Il s’agit d’une avancée pour le Nigéria qui espère établir l’un des plus grands réseaux MIDAS du monde.

« MIDAS améliore l’efficacité et la productivité de la gestion des frontières aériennes du Nigéria en renforçant la capacité du NIS à gérer et à faciliter les mouvements transfrontaliers », a ajouté Nicolai Ruge, Ambassadeur extraordinaire pour la migration du gouvernement danois.

Le Projet Enhancing Air Border Data Systems in Nigeria est soutenu par le gouvernement du Danemark. MIDAS au Nigéria est également financé par d’autres donateurs comme les gouvernements d’Allemagne, du Japon, de Norvège et de Suisse ainsi que l’Union européenne.

Ce système national permettra la synchronisation des données en temps réel entre les aéroports et le siège du NIS dans la capitale nigériane afin de contrôler efficacement les entrées et sorties par les frontières aériennes du pays. Le système peut également envoyer des demandes automatiques aux bases de données et aux listes de surveillance d’INTERPOL afin de détecter les documents de voyage et les individus potentiellement liés à la criminalité transnationale organisée, notamment à la traite d’êtres humains et au trafic illicite de migrants.

« C’est juste le début. Avec le soutien de la communauté internationale, nous continuerons d’investir dans le renforcement des capacités juridiques, techniques et opérationnelles des autorités nigérianes dans le domaine de la gestion des frontières, conformément aux normes internationales et aux bonnes pratiques », a déclaré Ivanka Spadina, responsable du programme de l’OIM.

Un ensemble de formations standard est également dispensé aux officiers de l’immigration et aux spécialistes informatique du pays dans le cadre du déploiement de MIDAS. L’OIM encourage également l’utilisation responsable de la biométrie, en respectant les lois et normes internationales en matière de protection de la vie privée et des données personnelles.

 

Elaboré et géré par l’OIM à travers le monde, MIDAS est un système d’information sur la gestion des frontières entièrement personnalisable pour les Etats qui recherchent une solution non-commerciale, abordable et complète.

MIDAS est conçu pour respecter les normes internationales (OACI et ISO) et est actuellement opérationnel dans plus de 20 pays du monde.

L’OIM s’assure également que les gouvernements de pays comme le Nigéria aient la propriété totale et exclusive de toutes les données enregistrées par MIDAS.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Ivanka Spadina, email : ispadina@iom.int ou Jorge Galindo, email : jgalindo@iom.int, OIM Nigéria.

  • Abuja Airport is the second busiest airport in Nigeria, serving approximately 5 million passengers annually. Photo: Sascha Pimentel/IOM 2019