Le Soudan lance une initiative commune pour la protection et la réintégration des rapatriés

Posted: 
06/29/18
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration

Khartoum - L’Union européenne (UE), l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et le gouvernement du Soudan ont lancé une Initiative conjointe pour la protection et la réintégration des migrants pour le Soudan.

Financée grâce au Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique et mise en œuvre par l’OIM, avec un budget de 25 millions d’euros pour la corne de l’Afrique, l’Initiative s’étend sur trois ans. Elle est centrée sur trois domaines : 1) des procédures de retour et de réintégration bien informées ; 2) des processus de retour volontaire sûr, humain et effectué dans la dignité ; 3) la réintégration économique et sociale durable, profitant aux migrants de retour et aux communautés d’origine.

« Nous avons beaucoup de travail devant nous ; toutefois, l’approche intégrée nous permettra de travailler efficacement avec tout un éventail de partenaires pour répondre aux besoins économiques, sociaux et psychologiques et mettre en œuvre des projets communautaires dans des zones de retour afin de garantir l’autosuffisance et la stabilité sociale des rapatriés au sein de leurs communautés », a déclaré Catherine Northing, chef de mission de l’OIM au Soudan, dans son discours d’ouverture.

« C’est effectivement une grande entreprise qui ne peut être possible qu’en déployant des efforts communs. J’ai bon espoir que si nous travaillons tous ensemble, nous pouvons faire de la migration un processus sûr et digne et fournir l’aide nécessaire aux rapatriés et à leurs communautés », a déclaré l’Ambassadeur Jean-Michel Dumond, à la tête de la délégation de l’Union européenne au Soudan.

Le Soudan est un pays d’origine, de transit et de destination pour les migrants irréguliers qui traversent ses frontières vers la Libye dans l’espoir d’atteindre l’Europe ou les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Ce que les migrants ne savent pas, c’est que les passeurs qui sont censés les aider à traverser la mer, leur font de fausses promesses qui peuvent conduire à la maltraitance, à la torture et au travail non rémunéré. Depuis juin 2017, l’OIM a aidé au retour volontaire de plus de 630 migrants soudanais de Libye à bord de vols spécialement affrétés et de vols commerciaux. A ce jour, plus de 600 rapatriés au Soudan ont reçu un soutien, 194 sont sur le point de démarrer une formation au développement d’entreprise ou une formation professionnelle et 60 autres ont créé leur propre entreprise.

L’Ambassadeur Karar Altohami, Secrétaire général du Secrétariat pour les Soudanais travaillant à l’étranger (SSWA en anglais), qui est primordial pour mettre en œuvre le projet d’initiative conjointe, a donné une présentation lors du lancement. « Le SSWA est déterminé à faire de ce projet une réussite », a déclaré l’Ambassadeur Altohami. « Nous espérons qu’il contribuera à la réintégration des migrants soudanais, en particulier des jeunes, en les aidant à entreprendre des projets de génération de revenu plutôt que de risquer leur vie pour effectuer de dangereux périples. »

Le projet fait partie de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, qui facilite la gestion de migrations ordonnées, sûres, régulières et responsables en élaborant des politiques et processus de protection et de réintégration durable fondés sur les droits et centrés sur le développement. L’Initiative conjointe UE-OIM, soutenue par le Fonds fiduciaire de l’UE, est mise en œuvre en collaboration étroite avec 26 pays africains.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Andrew Gray, OIM Soudan, Tel : +249 156554600, Email : agray@iom.int
Julia Hartlieb, Bureau régional de l’OIM à Nairobi, Tel : +254 20 4221324, Email : jhartlieb@iom.int