L’Egypte adopte une nouvelle loi de lutte contre le trafic illicite de personnes

Posted: 
10/18/16
Themes: 
Integrated Border Management

Egypte - Le Parlement égyptien a approuvé une nouvelle loi de lutte contre le trafic illicite de personnes protégeant les droits et répondant aux besoins des migrants victimes de trafic. La loi, qui respecte les normes internationales, prévoit l’emprisonnement et des amendes considérables pour les passeurs et leurs complices.

« Plus important encore, la loi ne pénalise pas les migrants irréguliers, ne fait pas de distinction entre les Egyptiens et les non-Egyptiens et prévoit la protection de l’Egypte conformément aux obligations internationales du pays », a déclaré l’Ambassadeur Naela Gabr, Présidente du Comité de coordination chargé de prévenir et de combattre la migration illégale.

En outre, la loi envisage l’établissement d’un Fonds fiduciaire pour les migrants victimes, qui sera financé grâce à la vente des biens saisis aux organisations de passeurs.

« L’OIM félicite le Parlement égyptien pour cette étape importante, qui vient compléter la loi existante de lutte contre la traite 64/2010. Nous pensons que la loi dissuadera fortement les passeurs qui mettent la vie de milliers d’Egyptiens et de non-Egyptiens en danger lors de périples risqués à travers la Méditerranée », a déclaré Amr Taha, responsable du Bureau de l’OIM en Egypte.

« L’Egypte est le premier pays au Moyen-Orient et en Afrique du Nord à adopter une loi contre la traite respectant le « Protocole contre la traite » de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et ses engagements dans le cadre du Plan d’action du Sommet de Valletta sur la migration.

« L’OIM reste engagée à fournir tout le soutien nécessaire au gouvernement et à toutes les parties prenantes concernées pour s’assurer que les passeurs soient traduits devant la justice et que les migrants ne se retrouvent pas victimes et qu’ils soient protégés au titres des dispositions de la loi », a t-il ajouté.

L’OIM soutiendra les priorités du gouvernement dans la sensibilisation à la nouvelle loi, à l’amélioration des techniques d’enquête et de poursuites et l’introduction de mécanismes permettant de protéger les droits et de répondre aux besoins des migrants victimes de passeurs.

Ce travail fait partie intégrante de la stratégie de pays de l’OIM, qui fournit le cadre pour la coopération avec le gouvernement afin d’atteindre les Objectifs de développement durable, dans lesquels la migration a été intégrée, notamment l’objectif 10.7 sur la bonne gouvernance migratoire.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Heba Abdel Latif, OIM Egypte, Tel: +202-27365140, Email: iomegypt@iom.int

The Egyptian Parliament has approved a new anti-human smuggling law safeguarding the rights and addressing the needs of smuggled migrants. Photo: IOM