Les besoins humanitaires explosent pour des milliers de déplacés à Wau, Soudan du Sud

Posted: 
04/25/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Soudan du Sud - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et ses partenaires répondent à un afflux de plus de 22 000 personnes déplacées dans la ville de Wau et ses alentours depuis la recrudescence de violence le 10 avril 2017. L’afflux met à rude épreuve les ressources humanitaires existantes et l’espace pour les familles déplacées dans les centres commence à manquer. Les besoins dans la région sont nombreux depuis que les affrontements en 2016 ont déplacé plus de 42 000 personnes.

Un recensement de la population réalisé le 20 avril a permis d’identifier plus de 16 400 nouveaux déplacés internes réfugiés dans le site de protection des civils de la base de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, portant la population totale du site à plus de 41 700 résidents. Les nouveaux arrivants vivent dans des conditions de surpeuplement dans les zones de desserte, le long des routes et près des installations sanitaires.

Pendant le week-end, l’OIM a construit des abris d’urgence dans une zone d’urgence afin de reloger des familles vivant dans les zones les plus vulnérables. Des points d’eau et des abris d’urgence supplémentaires seront construits dans une zone précédemment destinée aux distributions de nourriture, où la plupart des nouveaux arrivants se sont installés et ont construit des abris de fortune.

Asunta et sa famille de cinq, dont trois enfants et sa mère handicapée, font partie de ces familles qui, depuis la semaine dernière, vivent dans un abri couvert uniquement d’un drap et situé le long d’un accès très fréquenté à la route. « Il nous a fallu deux heures pour marcher jusqu’ici, avec les quelques affaires que nous avons pu emporter avec nous lorsque nous avons fui notre maison », a-t-elle confié.

La famille d’Asunta vivait sur le site de protection des civils depuis le début des affrontements fin juin 2016 jusqu’à février 2016 lorsqu’elle a décidé de retourner dans sa maison. Cependant, effrayée par les violences du 10 avril, elle a décidé de quitter sa maison à nouveau pour trouver une protection sur le site.

Le centre collectif de la Cathédrale a également vu affluer des déplacés internes ces deux dernières semaines, avec entre 5 000 et 7 000 nouvelles arrivées. Environ 15 000 personnes trouvent actuellement refuge sur le site.

Compte tenu du niveau élevé de besoins, les organismes humanitaires continuent de fournir de l’eau potable, des services d’assainissement, des soins de santé et un soutien psychosocial à travers les six sites de déplacement dans la ville de Wau. Les cliniques de soins de santé primaire de l’OIM sur le site de protection des civils et les centres collectifs de la cathédrale et de Nazareth ont vu le nombre de consultations augmenter de 46 pourcent au cours de la seule semaine dernière.

Parmi les plus de 7,5 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire au Soudan du Sud, plus de 4,9 millions font face à une grave insécurité alimentaire en raison du déplacement, du conflit et du déclin économique. Depuis l’éruption de la crise en décembre 2013, 3,4 millions de personnes ont été déplacées de chez elles, dont environ 1,9 million à l’intérieur même du pays.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Ashley McLaughlin, OIM Soudan du Sud, Tel : +211 912 379 793. Email: amclaughlin@iom.int.

 

Les besoins humanitaires explosent pour des milliers de déplacés à Wau, Soudan du Sud. Photo: IOM / McLaughlin