Les dirigeants mondiaux débattront de la migration, du déplacement forcé et des ODD à l’occasion des « Journées européennes du développement »

Posted: 
06/18/19
Themes: 
Internally Displaced Persons, Refugee and Asylum Issues

Bruxelles - Aujourd’hui (18/06), un débat de haut niveau réunira des responsables mondiaux dans les domaines des migrations, des réfugiés, du déplacement forcé et du développement, afin de mettre en lumière le lien complexe entre mobilité et inégalités à l’occasion du Forum phare de l’Union européenne (UE) de cette année sur le développement. 

Le Programme 2030 est le tout premier à relier les migrations, la mobilité et les inégalités mondiales dans le cadre mondial du développement. Bien que le débat soit souvent centré sur les besoins des migrants les plus vulnérables, le rôle décisif que jouent les migrants et les populations déplacées de force dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) est beaucoup moins abordé, en particulier s’agissant de leur contribution aux communautés d’accueil. 

Les participants réfléchiront à des solutions pour changer cette dynamique de manière avant-gardiste lors du débat intitulé « à la recherche de l’égalité : migrations, déplacement forcé et ODD », lors des Journées européennes du développement (JED) qui ont lieu à Bruxelles. 

Lors du débat, António Vitorino, Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), se joindra à David Miliband, Président et PDG du Comité international de la Croix-Rouge (CIC), Kelly T. Clements, Haut-Commissaire adjointe de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Stefano Manservisi, Directeur général de la Commission européenne - DG Coopération internationale et développement (DEVCO), Saadatou Mallam Barmou, responsable adjoint du Cabinet du Bureau du Premier ministre, gouvernement du Niger, et Judicaelle Irakoze, représentante des jeunes lors des JED et Directrice de Choose Yourself. 

Le débat sera modéré par Marta Foresti, chercheuse universitaire et Directrice de l’Initiative sur la mobilité humaine de l’Institut du développement à l’étranger. 

A l’approche de l’événement, le Directeur général de l’OIM, António Vitorino, a remarqué que bien que la migration et la mobilité aient pris de l’importance dans le programme politique international ces dernières années, une grande partie du débat est fixée sur les inconvénients de la migration plutôt que sur les possibilités qu’elle peut apporter pour le développement grâce aux bonnes politiques et à une gestion saine. 

« En acceptant cette réalité, nous pouvons permettre aux migrants d’être des agents du changement aux niveaux local, national et mondial. Des migrations sûres, ordonnées et régulières peuvent être une force pour garantir que personne ne soit laissé de côté », a déclaré le DG Vitórino. 

David Miliband, Président et PDG du CIC, a mis l’accent sur la nécessité d’intensifier les efforts visant à lutter contre les inégalités des chances et des résultats auxquelles sont confrontés les femmes et filles migrantes et réfugiées dans des Etats instables. 

« Les femmes et les filles souffrent d’un double inconvénient en temps de crise : le lieu où elles vivent et leur sexe. Il est clair que le secteur humanitaire doit prendre plus au sérieux les inégalités de pouvoir entre les hommes et les femmes, qui conduisent à des résultats inégaux. Le secteur doit essayer de créer un « double dividende » - lutter contre les symptômes de ces inconvénients et contre les déséquilibres qu’ils génèrent en matière de pouvoir - en établissant des objectifs clairs pour les femmes et les filles en crise dans le cadre des Objectifs de développement durable et en créant un tableau de bord sur l’égalité des femmes avec des indicateurs partagés pour la réussite. » 

Kelly T. Clements, Haut-Commissaire adjointe de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a remarqué le rôle essentiel des acteurs du développement pour inclure les réfugiés comme agents importants dans la réalisation des objectifs de développement durable dans les pays d’accueil. 

« Le déplacement forcé reste l’un des principaux problèmes de notre temps. Heureusement, les acteurs du développement, notamment les partenaires de l’UE, augmentent leur engagement à soutenir et inclure les déplacés dans les programmes d’intervention d’urgence. Cette solidarité et générosité sont dans le meilleur esprit du Pacte mondial sur les réfugiés et représentent une étape importante pour permettre aux réfugiés de s’intégrer dans les économies locales et de contribuer pleinement aux communautés d’accueil. » 

L’événement est organisé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Comité international de la Croix-Rouge (CIC) et le Conseil danois pour les réfugiés. 

Pour plus d’informations: 

L’engagement universel du Programme 2030 de garantir des migrations sûres, ordonnées et régulières, le plein respect des droits de l’homme et le traitement humain des migrants, des réfugiés et des déplacés internes transparait dans la cible 10.7 des ODD, qui souligne que la bonne gouvernance des migrations est indispensable pour lutter contre les inégalités.

Pour plus d’informations sur le débat de haut niveau qui a lieu aujourd’hui de 16h à 17h30, à l’Auditorium A3, au centre de convention Tour & Taxis à Bruxelles, rendez-vous sur :  

https://eudevdays.eu/community/sessions/2762/in-search-of-equality-people-on-the-move 

Pour plus d’informations, veuillez contacter : 
Ryan Schroeder, Bureau régional de l’OIM pour l’UE à Bruxelles, email : rschroeder@iom.int Tel. +32 2 287 7116 
Joanna Nahorska, CIC Bruxelles, email : joanna.noahrska@rescue.org, mobile : +32 474 160 470
Gabriela Romero Alvarez, Représentation régionale du HCR pour les affaires de l’UE, email : romeroa@unhcr.org, Tel. +32 474 96 29 59

  • Global leaders are debating the complex relationship between mobility and inequalities at the European Development Days in Brussels. Photo: IRC

  • Global leaders are debating the complex relationship between mobility and inequalities at the European Development Days in Brussels. Photo: IOM

  • Global leaders are debating the complex relationship between mobility and inequalities at the European Development Days in Brussels. Photo: EU