Les experts de la diaspora somalienne développent une stratégie de trois ans pour le transfert de compétences en Somalie

Posted: 
11/22/13

Somalie - L’OIM en Somalie a réuni 41 experts de la diaspora somalienne originaires du Canada, du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas, de la Norvège, des Etats-Unis et du Royaume-Uni, afin d’élaborer une stratégie de trois ans pour renforcer les capacités institutionnelles de la Somalie.

Le groupe, qui s’est réuni à l’occasion de la conférence annuelle de l’OIM sur La migration pour le développement en Afrique (MIDA), mettra au point une stratégie qui permettra d’orienter les interventions de l’OIM en matière de renforcement de capacités en Somalie au cours des trois prochaines années. MIDA est un programme de renforcement de capacités institutionnelles qui vise à mobiliser les compétences acquises par les ressortissants africains à l’étranger afin de satisfaire les besoins en ressources humaines du continent.

A la demande des autorités locales, l’OIM déploie actuellement des experts somaliens pour des missions de transferts de compétences à court terme et les intègre au sein des institutions du gouvernement à Mogadishu, au Puntland et au Somaliland.

« De nombreuses régions de Somalie sont actuellement touchées par une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Les départs à grande échelle des cadres et des diplômés universitaires contribuent à cette pénurie. La fuite des cerveaux qui en découle accroît la dépendance de l’économie somalienne en obligeant le pays à recourir à de la main-d’œuvre qualifiée étrangère dans de nombreux domaines, ce qui crée alors un cercle vicieux grandissant », a expliqué Ali Abdi, chef de mission de l’OIM en Somalie.

« Cette stratégie est principalement centrée sur le renforcement des plans de relève. Nous souhaitons nous assurer qu’après notre départ, les systèmes continuent de fonctionner. Les institutions doivent être capables de faire évoluer nos enseignements et de s’améliorer. C’était un problème dans le passé. En outre, nous avons l’intention d’améliorer la fourniture de services et de faire en sorte que davantage de femmes issues de la diaspora participent au projet MIDA », explique Nimo Ahmed Mohamoud, participant à MIDA en poste au Ministère de la planification au Puntland, en tant que conseiller dans le  secteur social.

« Notre déploiement est temporaire, nous ne sommes pas en Somalie pour remplacer quiconque. Dans cette optique, nous devons disposer d’une stratégie de relève, sinon tout ce que nous aurons accompli n’aura servi à rien, ça ne sera pas durable », déclare le Dr. Ahmed Omar Askar, un autre participant à MIDA, en poste au centre hospitalier d’Hargeisa.

L’OIM a une grande expérience dans la conception et la mise en œuvre de programmes visant à utiliser les compétences et les connaissances de ressortissants qualifiés dans le monde entier, notamment en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique. En 2001, l’Union africaine a demandé à l’OIM d’aider les pays africains à encourager et à faciliter le retour de leurs expatriés qualifiés.

En coopération avec les entités sous-régionales africaines, notamment avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),  le Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et l’Union arabe du Maghreb (UAM), l’OIM développe des partenariats visant à renforcer les liens entre la migration et le développement en Afrique. En Somalie, le Programme MIDA de l’OIM est financé par la Suède, la Finlande, le Japon, les Etats-Unis et le PNUD.

Pour plus d’information, veuillez contacter

Frantz Celestin
OIM Somalie
Email: fcelestin@iom.int
Tel. + 254 700 325063.