Les médias népalais s’engagent à encourager la préparation aux catastrophes

Posted: 
08/16/19
Themes: 
Capacity Building, Disaster Risk Reduction

Katmandou - Les médias devraient jouer un rôle plus proactif dans la sensibilisation du grand public à la préparation aux catastrophes, plutôt que de ne faire que signaler les faits après la crise, selon les journalistes participant à un atelier organisé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Fédération des journalistes népalais (FNJ).

L’événement, qui a été soutenu par le Bureau de l’USAID d’aide en cas de catastrophe à l’étranger (OFDA), a rassemblé des journalistes népalais reconnus pour débattre de la manière dont les médias peuvent contribuer à une société plus résistante aux catastrophes à travers la mobilisation, la sensibilisation et une meilleure responsabilisation à tous les niveaux de gouvernement.

Le Népal fait partie des 20 pays les plus exposés aux catastrophes à travers le monde. En 2015, les séismes ont déplacé quelque 2,8 millions de personnes. Plus de 117 000 personnes dans les 14 districts les plus touchés ont été forcées à trouver refuge dans des camps de fortune. L’année 2017 a également été caractérisée par d’importantes chutes de pluie provoquant des inondations dans 35 des 77 districts du Népal. Plus de 190 000 maisons ont été détruites ou partiellement endommagées, déplaçant des dizaines de milliers de personnes et faisant de nombreux sans-abri.

La nouvelle structure fédérale du pays créée dans le cadre de sa nouvelle Constitution de 2015 a vu le pouvoir passer du gouvernement central aux autorités provinciales et municipales. La gestion et la réduction des risques de catastrophe (DRRM) fait partie des 22 domaines dont la responsabilité a été transférée aux autorités provinciales et municipales.

Le gouvernement réorganise également ses agences de gestion des catastrophes conformément à une nouvelle loi DRRM de 2017. Cette réorganisation comprend également une importante décentralisation de la prise de décision, de la gestion des ressources et des systèmes de fourniture de services.

Les médias népalais sont déjà engagés dans la sensibilisation à la réduction des risques de catastrophe. Le programme TV népalais Talk of the Town a diffusé 52 épisodes sur les questions de DRRM à ce jour, créant une plateforme nationale destinée à rassembler les acteurs de différents domaines pour atteindre un objectif commun de construire une nation plus résistante aux catastrophes. La DRRM est également une priorité nationale pour les membres du parlement et le gouvernement.

L’atelier de Katmandou a été suivi par une trentaine de journalistes de la News Agency Nepal (NAN), de l’Association des diffuseurs radio communautaires du Népal (ACRAB) et d’autres médias. Il a été animé par un expert de la DRM et le Dr. Gangala Tuladhar, ancien Ministre de l’éducation.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Paul Norton, OIM Népal, Tel. +97714426250 (ext. 194), email : iomnepal@iom.int

  • Nepali journalists see a greater role for media in advocating for more disaster-resilient communities. Photo: IOM