Les mesures de décongestion des camps permettent d’héberger les Nigérians déplacés par le conflit

Posted: 
03/05/19
Themes: 
Capacity Building

Maiduguri - Suite à une attaque dans son village fin décembre, Hajja est arrivé à pied à Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigéria, où elle a trouvé refuge avec sa famille dans le camp de Teachers Village. 

En octobre 2018, ce camp hébergeait 8 600 personnes. Six mois plus tard, sa capacité est dépassée de 300 pour cent, avec plus de 30 000 déplacés internes entassés dans le camp surpeuplé prévu pour accueillir 10 000 personnes. 

Samedi matin (02/03), des bus ont conduit Hajja et des centaines d’autres déplacés internes vers un nouveau camp sur le stade international Mohammed Goni. Dans les deux prochaines semaines, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dirigera les efforts de réinstallation - déplacer et sécuriser de nouveaux abris pour plus de 10 000 déplacés dans un site plus sûr et moins surchargé. 

« Une récente vague de déplacement a poussé l’OIM à intensifier ses activités d’abris et de coordination et de gestion des camps (CCCM) - fournissant des abris aux nouveaux arrivants à Maiduguri et assurant leur protection et leur dignité », a déclaré Robert Odhiambo, coordonnateur du secteur CCCM, abris et aide non alimentaire. 

Les activités ont débuté vendredi (01/03), lorsque le personnel de l’OIM a procédé à l’enregistrement des déplacés internes. L’Organisation travaille avec le gouvernement de l’Etat de Borno et ses partenaires pour réinstaller 200 familles tous les deux jours pendant huit jours. 

« Ce type d’aide n’est qu’une infime partie de la réponse globale à la crise. Plus de 1,8 millions de personnes sont toujours déplacées et la situation reste dramatique », a ajouté Robert Odhiambo. 

Cet effort de réinstallation interinstitutions est centré sur les personnes qui ont récemment fui les hostilités dans les zones de gouvernement local de Kukawa et de Monguno. Les bénéficiaires ont été sélectionnés par les partenaires en coordination avec les communautés bénéficiaires ainsi qu’avec l’Agence de l’Etat pour la gestion de l’urgence (SEMA). 

Le camp de Teachers Village a été installé en janvier 2014 dans la capitale de l’Etat de Borno et était au départ destiné à héberger les enseignants de l’Etat, d’où son nom. Pourtant, ce camp n’a jamais été utilisé pour sa finalité initiale et est devenu le lieu de vie de milliers de personnes ayant fui le conflit l’année suivante. 

Aujourd’hui, plus de 80 pour cent de la population du camp sont des femmes et des enfants. Tous ont désespérément besoin d’une aide humanitaire, notamment de nourriture, d’abris et de services de protection. 

Le nouveau site a été identifié comme un site alternatif pour désencombrer Teachers Village. En date du 18 février, 750 abris et 26 blocs de latrines avaient été construits. 

En chemin vers leur nouveau lieu de vie samedi, les déplacés internes ont applaudi en montant à bord des bus. A leur arrivée, les nouveaux résidents ont assisté à un discours de bienvenue avant d’être examinés par le personnel de l’OIM qui a renvoyé les cas de vulnérabilités spécifiques à l’entité appropriée. 

L’OIM codirige les secteurs abris/ aide non alimentaire et CCCM/gestion du déplacement dans le cadre de l’action humanitaire au nord-est du Nigéria. Le conflit dans la région, qui entre dans sa dixième année, continue de contraindre des milliers de personnes à se déplacer, mettant à rude épreuve les ressources existantes dans les camps comme celui de Teachers Village. 

L’OIM au Nigéria lance un appel de 66 millions de dollars pour fournir une aide multisectorielle à 2,9 millions de personnes touchées par la crise qui ont grand besoin d’une protection et d’une aide d’urgence à travers le Nord-Est. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Jorge Galindo, OIM Nigéria, Tel : +234 815 5263 827, Email : jgalindo@iom.int

  • Families relocating to the new site at Mohammed Goni International Stadium originate from Kukawa and Monguno Local Government Areas. Photo: Jorge Galindo/IOM 

  • Frantz Celestin, IOM Nigeria Chief of Mission, assists families upon arrival at the Mohammed Goni International Stadium camp. Photo: Jorge Galindo/IOM 

  • IOM staff discussing relocation logistics with community leaders known as Bulamas. Photo: Jorge Galindo/IOM 

  • Families relocating to the new site at Mohammed Goni International Stadium originate from Kukawa and Monguno Local Government Areas. Photo: Jorge Galindo/IOM