Les migrants de retour se tournent vers l’argent mobile au Soudan

Posted: 
01/17/20
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration

Khartoum - Pour contourner la pénurie de liquidités au Soudan, le principal opérateur mobile d’Afrique, MTN, s’est associé à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour permettre aux migrants de retour d’utiliser son service de paiement mobile MoMo, afin de rétablir leurs moyens de subsistance dans le pays.

Un projet pilote de l’OIM permettra à quelque 2 000 migrants de retour créant de petites entreprises de choisir leurs propres fournisseurs payés par le biais de MoMo.

« La réintégration économique est l’un des éléments clés du retour durable, et MoMo est un moyen innovant de le mettre en œuvre », a déclaré Andrew Gray, responsable de la gestion des migrations et du développement à l’OIM au Soudan.

Le Soudan présente un profil migratoire complexe et diversifié en tant que pays d’origine, de transit et de destination au carrefour d’itinéraires migratoires multiples et accueille plusieurs populations de migrants.

Avec le soutien de l’OIM, le pays facilite également le retour et la réintégration de ses ressortissants, dont bon nombre étaient bloqués en Libye.

En plus du soutien psychosocial, les migrants de retour soudanais éligibles se voient proposer une aide économique pour acquérir des compétences professionnelles en préparation à leur réinsertion sur le marché du travail. Ils peuvent aussi recevoir de petites subventions, payées en nature, pour créer de petites entreprises.

Parmi ceux qui ont reçu une aide à la réintégration par l’intermédiaire de l’Initiative conjointe UE-OIM se trouve Mohamed Ahmed, rentré de Libye au Soudan en 2018, avec l’aide de l’OIM.

Il a pu ouvrir un magasin au marché d’Omdurman, dans l’Etat de Khartoum, et dispose désormais d’un revenu stable. « Les affaires se portent bien maintenant, je me suis aussi marié et ma vie s’améliore », déclare-t-il.

Un accord a été trouvé entre MTN, le Secrétariat pour les Soudanais travaillant à l’étranger (SSWA) et l’OIM, par le biais de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants dans la corne de l’Afrique (Initiative conjointe UE-OIM).

« C’est un honneur pour MTN de faire partie de ce projet pilote ; il va plus en profondeur de ce en quoi nous croyons, pour servir ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires et qui sont marginalisés, pour garantir l’inclusion financière à ceux qui n’ont pas accès aux comptes bancaires et aux avantages d’une activité financière normale », a déclaré Malik Melamu, PDG de MTN au Soudan. « Nous espérons pouvoir étendre ce partenariat, pour aller encore plus loin. »

Amel Ibrahim, du SSWA, a déclaré : « nous sommes ici pour aider les Soudanais et ce projet pilote ne pourrait pas être mis en œuvre sans la collaboration de tous. Nous espérons un appui soutenu afin de réintégrer les migrants de retour au Soudan. »

A propos de l’Initiative conjointe UE-OIM

Financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, le programme a été lancé en 2016 en coopération étroite avec 26 pays africains dans les régions du Sahel, du Lac Tchad, de la corne de l’Afrique et de l’Afrique du Nord.

Il facilite une migration plus sûre, mieux éclairée et mieux gérée à la fois pour les migrants et leurs communautés grâce à l’élaboration de procédures et processus fondés sur les droits et centrés sur le développement en matière de protection et de réintégration durable.

Dans la corne de l’Afrique, l’Initiative conjointe UE-OIM - active de mars 2017 à mars 2021 - est principalement centrée sur quatre pays prioritaires identifiés : l’Ethiopie, Djibouti, la Somalie et le Soudan.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Julia Hartlieb, Bureau régional de l’OIM à Nairobi, Tel. +254 734 988 846, email : jhartlieb@iom.int