Les migrants : une ressource précieuse dans la lutte contre le VIH/SIDA en Europe

Posted: 
11/29/10

Les migrants doivent être intégrés dans les
réponses sanitaires qui visent à faire face à
l'incidence croissante du VIH/SIDA en Europe. C'est le message que
fera passer l'OIM et ses partenaires lors d'une conférence
à Bruxelles le 1er décembre, journée mondiale
de lutte contre le SIDA.

Cette étape est particulièrement importante du
fait des inégalités face à la santé
dont sont victimes les migrants et autres groupes à risques
à travers l'Europe.

La conférence au Parlement européen,
intitulé « Avec les migrants pour les migrants :
améliorer la prévention du VIH pour tous »,
organisée par l'OIM, réunira les organisations non
gouvernementales et activistes ainsi que les responsables
politiques aux niveaux européen et national.

L'évènement, organisé par la MPE Marisa
Matias (GUE NGL), sera composé de discours clés par
la Commission européenne, la MPE Marie Christine Vergiat,
l'ancien MPE Vittorio Agnoletto et des hauts représentants
du Portugal, d'Italie et de Belgique.

Le VIH/SIDA reste un problème sanitaire clé en
Europe, car les taux de nouvelles infections sont en augmentation
depuis quelques années. La sensibilisation moins
marquée et le sentiment que la maladie est aujourd'hui moins
grave rendent les jeunes et certains groupes sociaux plus
vulnérables. Les migrants sont particulièrement
vulnérables en raison des lacunes dans les stratégies
sanitaires centrées sur la culture, ou en raison du manque
d'accès aux services de santé.

Parmi les recommandations émises lors de
l'évènement pour améliorer la réponse
face au VIH, les intervenants ont parlé de la
nécessité de mettre en place des institutions
nationales et européennes similaires afin d'utiliser des
approches globales dans la prévention, la promotion de la
santé et les soins. Cela suppose l'adoption de programmes
médiateurs financés au niveau public et un
investissement dans les soins de santé tournés vers
les migrants.

« La prise d'initiative est une question importante. Les
migrants doivent pouvoir prendre la parole lorsque la
stigmatisation et la discrimination apportent le silence et la
maladie dans leurs communauté », déclare Salman
Ramazan, Directeur du centre ethno-médical en Allemagne, qui
mène à bien le projet SIDA & mobilité
2007-2010, duquel l'OIM est partenaire.

Le projet, financé par la Commission européenne et
le gouvernement portugais, est centré sur l'éducation
des pairs, par exemple, l'éducation « migrant à
migrant », pour la diffusion d'informations culturelles.
Cette méthode, soutenue par le Guide SIDA &
mobilité sur le VIH/SIDA pour les migrants en Europe, a
été utilisée auprès de jeunes de 20
langues différentes dans six pays européens alors que
100 migrants sont devenus médiateurs transculturels au sein
de leurs propres communautés. L'approche devrait être
reproduite dans d'autres pays dans d'autres domaines.

« SIDA et mobilité apporte une approche efficace
dans l'éducation sanitaire au-delà des
barrières culturelles ou linguistiques sur ce sujet
très sensible. Il s'agit d'un modèle qui permet
l'autonomisation et le renforcement des compétences et des
interventions au sein des communautés de migrants »,
déclare Roumanya Benedict, haut responsable régional
de migration et santé de l'OIM à Bruxelles.

L'évènement comprendra également une
vidéo MTV sur Dynka Amorim, jeune entrepreneur social du
concours EMZ 2010 et migrant de Sao Tome-et-Principe basé au
Portugal, dont le projet « Bue fixe » réunit
avec succès l'éducation traditionnelle à la
santé et les nouveaux médias. L'appel de candidature
pour le concours 2011 est actuellement ouvert.

For further information, please contact:

Roumyana Benedict

OIM Bruxelles

Tel: +32 475 627 709

E-mail: "mailto:rpetrovabenedict@iom.int">rpetrovabenedict@iom.int 

ou

Maria-Jose Peiro

Email:  "mailto:mpeiro@iom.int">mpeiro@iom.int