Les pays d’Amérique centrale, d’Amérique du Nord et des Caraïbes s’attaquent aux défis de la migration dans le contexte du Programme 2030

Posted: 
10/12/18

Panama City - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a organisé, cette semaine (9-10/10) un atelier préparatoire dans le but d’adopter des lignes d’action pour intégrer la migration dans la mise en œuvre du Programme 2030 en Amérique centrale et en Amérique du Nord. 

L’atelier, le deuxième du genre, a été co-organisé par l’OIM et la Conférence régionale sur la migration (CRM), avec le soutien des partenaires des Nations Unies, notamment le PNUD, le HCR, le FNUAP, l’OIT et la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL). Des chargés des affaires étrangères, des agences chargées de la migration et des responsables de la mise en œuvre du Programme 2030 d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale ont participé à l’événement. 

« Le Programme 2030 nous donne l’occasion unique de travailler ensemble pour l’égalité et les droits de l’homme », a déclaré Marcelo Pisani, Directeur régional de l’OIM pour l’Amérique centrale, l’Amérique du Nord et les Caraïbes. « Certains des objectifs de développement durable (ODD) sont essentiels pour gérer la migration durable de manière globale. C’est pourquoi soutenir les efforts des pays pour aligner leur gouvernance des migrations sur les ODD est une priorité pour l’OIM. » 

Lors de l’atelier, les participants ont également eu connaissance des résultats d’un diagnostic sur l’adoption du Programme 2030 et sur la migration dans les pays de la région, apportant des informations précieuses pour comprendre la dynamique complexe entre migration et développement. L’étude est en cours de validation et sera disponible prochainement. 

L’OIM a également présenté la publication La Migration et le Programmé 2030 : un guide à l'usage des praticiens aux pays participants. 

« Il est nécessaire de mieux comprendre comment la migration et les migrants peuvent contribuer au développement et vice versa », a déclaré Joanne Irvine, chargée du Programme conjoint OIM-PNUD sur l’intégration de la migration dans les stratégies de développement nationales. « La migration est un puissant moteur de développement à la fois pour les migrants et pour leurs communautés d’origine, de transit et de destination. » 

L’événement a eu lieu dans le cadre du projet Supporting Countries in the Implementation of the Sustainable Development Goals Linked to Migration Governance, mis en œuvre par l’OIM au Panama et financé par le Fonds de l’OIM pour le développement. Le projet vise à renforcer les capacités des gouvernements à faire avancer le Programme 2030 en lien avec la gouvernance des migrations. 

Les lignes d’action seront présentées lors de la réunion vice-ministérielle de la CRM qui se déroulera du 12 au 15 novembre, au Panama, pour ensuite être utilisées en tant que lignes directrices pour les Etats membres de la Conférence. 

Depuis sa création en 1996, la Conférence régionale sur la migration œuvre pour la convergence des efforts visant à protéger les droits fondamentaux des migrants en renforçant les liens entre migration et développement. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Jorge Gallo, Bureau régional de l’OIM pour l’Amérique centrale, l’Amérique du Nord et les Caraïbes, Tel. +506 2212 5352, email : jgallo@iom.int

  • Des participants à l’atelier préparatoire de l’OIM sur la mise en œuvre du Programme 2030 en Amérique centrale et en Amérique du Nord. Photo : OIM