Les professionnels de santé libyens sont formés aux systèmes d’alerte et d’intervention rapides

Posted: 
11/28/17
Themes: 
Capacity Building, Migration Health

Tunis – Le 27 novembre, en collaboration avec le Centre national de contrôle des maladies (NCDC en anglais), l’OIM et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont réuni 47 professionnels de santé venus de toute la Libye pour suivre une formation de trois jours sur le Renforcement du système d’alerte et d’intervention rapides face aux maladies (EWARS), qu’ils déploieront en Libye.

Une quarantaine de praticiens recevront la même formation lors d’une deuxième séance qui se déroulera du 30 novembre au 2 décembre.

La formation s’inscrit dans les projets intitulés Strengthening Health Information System and Medicine Supply Chain Management (SHAMS) mis en œuvre par l’OMS en Libye, et Protecting Vulnerable Migrants and Stabilizing Communities in Libya mis en œuvre par l’OIM. Les deux projets sont financés par l’Union européenne.

Les deux groupes de participants sont des membres d’équipes d’intervention rapide et regroupent des agents de surveillance, des techniciens de laboratoire et des médecins. Ils seront formés aux méthodes de gestion des potentielles épidémies de maladie contagieuses.

Les 87 stagiaires recevront des tablettes Android et signaleront immédiatement toute maladie à déclaration obligatoire ou contagieuse chaque semaine. Les informations recueillies sur les maladies seront automatiquement sauvegardées sur un serveur contrôlé par le NCDC.

« C’est un premier pas essentiel pour éviter les épidémies de maladie, en particulier de maladies contagieuses et nous sommes ravis de travailler avec l’OMS, le Ministère de la santé et le NCDC », a déclaré Othman Belbeisi, chef de mission de l’OIM en Libye.

« Le diagnostic rapide est primordial pour détecter les maladies avant qu’elles n’évoluent en épidémies et qu’elles ne deviennent difficiles à contenir à un stade ultérieur », a déclaré le Dr. Abdelaziz Alahlafi, de l’OMS. « EWARS est aussi un projet national qui rassemble des informations et met en place une base de données sur les maladies répandues pour accélérer notre réponse et éviter une crise humanitaire. »

Des notifications et signalements quotidiens et hebdomadaires provenant de 23 sites différents sont effectués depuis février 2016. En octobre, le nombre de sites était passé à 75 et ce nombre devrait encore croître, atteignant plus d’une centaine de sites d’ici la fin de l’année.

Des signalements électroniques provenant de 13 centres de détention seront reçus immédiatement et chaque semaine, une avancée sans précédent en Libye. Ces rapports s’étendront à d’autres centres de détention reconnus par le gouvernement.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Christine Petré, OIM Libye, Tel : +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int

  • Health professionals from across Libya attending a three day-training on Strengthening Disease Early Warning Alert and Response System (EWARS) in Tunis. Photo: UN Migration Agency