Les travailleurs migrants d’El Salvador et du Honduras se rendent au Canada pour commencer un nouveau travail

Posted: 
08/16/12

Un premier groupe de 57 migrants originaires d’El Salvador et
du Honduras, sélectionnés par l’OIM et par
Maple Leaf Foods au Canada pour travailler dans les usines de
transformation alimentaire de l’entreprise, ont quitté
leur pays d’origine cette semaine, pour démarrer leur
nouveau contrat de deux ans au Canada.

« Ce fut un au revoir plein de larmes mais aussi de joie
pour les 40 Salvadoriens et les 17 Honduriens qui ont quitté
leur famille et ont entrepris leur voyage vers le Canada », a
confié Norberto Girón, chef de mission de l’OIM
à El Salvador et au Honduras.

« C’est grâce à la bonne
coopération entre les différentes institutions du
gouvernement, l’OIM et Maple Leaf que ce processus a pu
être transparent et couronné de succès, et
qu’il a pu profiter à des centaines de familles
», a ajouté Norberto Girón.

Suite à une demande de Maple Leaf, les missions de
l’OIM dans ces deux pays d’Amérique centrale ont
lancé la campagne de recrutement en proposant des emplois
qui ont généré quelque 7 890 candidatures.
Elles ont effectué des entretiens, fait passer des test de
compétences et des examens médicaux, ont
confirmé la validité de tous les documents et
certificats et ont fait une première sélection de
candidats à présenter à Maple Leaf Foods.

Des représentants de Maple Leaf se sont rendus dans la
région pour choisir les 245 candidats qui pourvoiront les
postes dans leurs usines dans les villes de Brandon, Manitoba,
Lethbridge et Alberta.

L’Institut national des statistiques du Honduras fait
état de quelque 863 000 jeunes âgés de 12
à 30 ans qui sont sans emploi ou sous-employés dans
le pays. A El Salvador, le Ministère de
l’économie fait état d’un taux de
chômage de 7,1%.

« Je quitte ma famille mais je la reverrai bientôt.
Nous partons en toute légalité et savoir qu’un
emploi nous attend est un avantage majeur pour nous »,
déclare Ana Iris Durán, candidate salvadorienne
sélectionnée.

Maple Leaf Foods offre aux travailleurs migrants la
possibilité de prolonger leur contrat de deux ans et
proposent à ceux qui arrivent en fin de contrat
d’obtenir un visa de résidence permanente qui leur
permette de faire venir leurs conjoints et leurs enfants au
Canada.

« Le processus dans son ensemble a également
été une expérience positive pour le personnel
de l’OIM. Pendant les sessions d’information,
auxquelles les conjoints et les enfants ont participé, nous
avons constaté la joie qu’apporte cette
opportunité de migration à ces familles. Elles ont
hâte de faire de cette opportunité un profond
changement de vie », a expliqué Juan Ramón
Rivera, chargé de mission de l’OIM au Honduras.

Gerardo Mendoza, originaire du Honduras, a confié
à l’OIM que cette opportunité était
« une vraie bénédiction » qui allait
changer sa vie. « J’étais sans emploi pendant de
nombreux mois et j’ai maintenant cette chance inouïe
», a-t-il déclaré.

L’OIM a également coordonné 120 heures de
cours d’anglais et de sessions d’informations pour les
245 travailleurs.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Adriana Granados

OIM El Salvador

Email: "mailto:pressiomsansalvador@iom.int">pressiomsansalvador@iom.int

Tel: +503 2521-0535 ou Evelyn Andino



OIM Honduras

Email: "mailto:eandino@iom.int">eandino@iom.int

Tel: +504 2220-1104

© IOM 2012