L’inquiétude grandit pour les milliers de migrants détenus au Yémen

Posted: 
04/26/19
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Aden - Depuis dimanche, les autorités ont regroupé et placé en détention arbitraire plus de 2 000 migrants irréguliers, principalement de nationalité éthiopienne, à Aden, au Yémen, provoquant une crise humanitaire aigüe, à laquelle les organisations humanitaires répondent rapidement. 

L’OIM est très préoccupée par les conditions dans lesquelles les migrants sont détenus et collabore avec les autorités pour assurer l’accès aux migrants détenus. 

 « Nous exhortons les autorités locales à travailler avec la communauté humanitaire pour trouver des alternatives humanitaires plus sûres à la détention et garantir qu’un large éventail de services de protection leur soient proposés, en particulier aux centaines d’enfants et aux quelque 60 femmes qui ont été rassemblés. » 

Les détenus, dont au moins 400 enfants, étaient retenus au stade de football d’Al Mansoura, à Aden. Jusqu’à 1 000 personnes sont également détenues dans un camp militaire dans le gouvernorat voisin de Lahij, à environ 35 minutes de route de la ville. 

Jeudi soir, des jeunes habitants du coin ont ouvert les portes du stade d’Al Mansoura, permettant aux migrants de s’échapper. Les autorités ont alors commencé à regrouper les migrants en fuite et en détiennent actuellement un nombre inconnu au second stade de football dans le quartier de Sheik Usman. L’OIM recherche davantage d’informations sur le nouveau lieu de détention afin de répondre aux besoins des migrants détenus. 

Aucun des deux stades à ciel ouvert n’est conçu pour accueillir un grand nombre de personnes. En outre, la détention de milliers de personnes créera inévitablement un problème sanitaire majeur, risquant la propagation de maladies parmi les détenus. 

L’OIM coordonne l’action de la communauté humanitaire et se centre sur les besoins essentiels en fournissant des soins de santé de base, de la nourriture, de l’eau et des services sanitaires. 

Le gouvernement a indiqué que les migrants détenus à Aden seront transférés vers le camp militaire dans les prochains jours. Les sites proposés sont quelques bâtiments vacants et endommagés, impropres à l’habitation humaine. Les milliers de personnes qui pourraient être détenues n’ont pas accès à l’eau salubre et à de bonnes conditions sanitaires. 

Les acteurs humanitaires sont très préoccupés par le fait que les migrants soient déplacés vers le camp militaire avant que le site ne puisse être préparé pour répondre aux besoins les plus basiques des migrants. 

Même si l’OIM et les partenaires humanitaires fournissent une aide essentielle pour faire face à la situation, la fourniture d’aide ou de protection aux personnes vulnérables ne doit pas être dictée sans tenir compte des principes humanitaires. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Olivia Headon à Aden, Tel : +967730552233, Email : oheadon@iom.int