L’OIM achemine de l’eau dans les communautés touchées par le conflit à Taizz, au Yémen

Posted: 
11/13/15
Themes: 
Internally Displaced Persons

Yémen - Depuis le 5 novembre, l’OIM aide les deux districts de la ville de Taizz les plus durement touchés par le conflit –Al Qahira et Al Mudhaffar – en acheminant de l’eau. 

Située à 250 kilomètres au sud de la capitale Sana’a, Taizz est la troisième plus grande ville du Yémen et est en première ligne du conflit au Yémen depuis août.  

Depuis août, de violents affrontements entre les parties au conflit ont lieu au quotidien et tous les mouvements vers et depuis la ville sont limités. Les partenaires humanitaires n’ont pas pu entrer à Taizz, imposant un blocus sur les articles de secours indispensables pour la population touchée. 

L’OIM œuvre avec les jeunes bénévoles locaux pour distribuer de l’eau, une approche qui s’est avérée fructueuse pour obtenir l’accès à d’autres zones de conflit au Yémen, notamment à Aden.  

L’OIM achemine actuellement 6 500 litres d’eau chaque jour vers trois points de distribution d’eau à Al Qahira pour desservir 650 personnes. Elle distribue également 5 500 autres litres par jour dans un point à Al Mudhaffar, desservant 550 autres personnes.  

A Aden, l’OIM soutient les autorités locales chargées de l’eau et de l’assainissement en réhabilitant des puits qui approvisionnent toute la ville d’Aden. Deux éléments importants de la réhabilitation – la réparation de 26 pompes à eau inondées et la remise en état des réseaux électriques des puits – ont déjà été achevés. 

Le troisième élément consistant à obtenir des pièces détachées pour assurer la maintenance durablement vient de démarrer. Les travaux de réhabilitation profiteront à 331 701 personnes à travers les huit districts du gouvernorat d’Aden, grâce à la distribution d’eau pour boire, laver et cuisiner.  

Depuis le début du conflit, quelque 188 000 personnes ont bénéficié des activités d’eau, d’assainissement et d’hygiène de l’OIM à Aden, à Abyan, à Dhale’e, à Lahj, à Shabwa, à Al Jawf, à Sana’a et à Hadramout. 

Les opérations sont financées par le Bureau de l’USAID chargé de l’aide en cas de catastrophe à l’étranger, par le DFID britannique et par le Fonds humanitaire commun.

Aggravant la souffrance humanitaire provoquée par le conflit, depuis début novembre, deux cyclones - Chapala et Megh – se sont abattus sur les gouvernorats au sud du Yémen. 

Par le biais de sa Matrice de suivi des déplacements (DTM), l’OIM a identifié environ 5 974 familles déplacées par les cyclones à travers 13 districts dans les gouvernorats de Socotra, d’Hadramaut, de Shabwah, d’Abyan, d’Al Maharah et de Lahj.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Stefano Pes, OIM Yémen, Tel: +967 7340 00385 Email: spes@iom.int

IOM staff conduct maintenance work on a submersible pump of one of the wells that supply Aden governorate.© IOM 2015