L’OIM aide des migrants d’Afrique centrale et de l’Ouest bloqués en Tunisie à rentrer chez eux

Posted: 
03/07/17
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration, Migrant Assistance

Tunisie - Aujourd’hui, l’OIM a aidé 61 migrants sénégalais, guinéens, tchadiens et ivoiriens bloqués en Tunisie à rentrer chez eux grâce à son programme d’aide au retour volontaire.

Les migrants sont arrivés à la frontière sud de la Tunisie il y a plusieurs semaines, après avoir fui à pied l’insécurité en Libye. Comme beaucoup d’autres, ils ont séjourné temporairement dans un abri pour migrants géré par le Croissant-Rouge tunisien, où ils ont sollicité l’aide de l’OIM pour rentrer chez eux en toute sécurité.

L’OIM travaille en coordination avec ses partenaires au sud de la Tunisie pour fournir une aide humanitaire aux migrants, notamment des kits d’hygiène, qui sont composés en fonction des besoins spécifiques et des vulnérabilités de chaque migrant. Nombreux sont les migrants ayant fait état de violences physiques et psychologiques, d’exploitation du travail et de discrimination pendant leur séjour en Libye.

L’OIM propose aux migrants une aide avant le départ, notamment une coordination avec leurs ambassades pour la délivrance de documents de voyage, et une aide sociale et médicale, en partenariat avec le Croissant-Rouge tunisien et Médecins sans Frontières (MSF), pendant leur cour séjour en Tunisie.

« J’ai hâte de retrouver ma famille, en particulier ma fille Khady », a confié Ibrahim, un migrant sénégalais de 32 ans. « Ce fut un voyage très difficile. A mon retour au Sénégal, mon objectif premier sera d’informer ma famille et mes amis des dangers de la migration irrégulière à travers la Libye », a-t-il poursuivi.  

« Je suis content de rentrer chez moi et de reprendre ma vie au Sénégal après tous les problèmes que j’ai eus en Libye », a déclaré Mohamed, 22 ans. « Je ne retenterai pas d’aller en Europe en bateau, c’est trop risqué et ce n’est pas une solution, ni pour moi, ni pour ma famille », a-t-il expliqué.

Cette année, le nombre de migrants arrivant en Tunisie depuis la Libye a augmenté. Bon nombre de migrants ne voient aucune autre solution que de venir en Tunisie pour se mettre en sécurité et finissent par rentrer chez eux. Depuis début janvier 2017, l’OIM en Tunisie a aidé 128 migrants vulnérables bloqués à rentrer chez eux. L’Organisation en aidera 100 autres à rentrer volontairement chez eux dans les prochaines semaines.

L’OIM aide les migrants bloqués en coopération avec les autorités tunisiennes, les partenaires locaux et les gouvernements de leurs pays d’origine. Elle aide aussi le gouvernement et la société civile en renforçant leurs capacités et en améliorant les mécanismes de renvoi et d’aide pour les migrants vulnérables en Tunisie.

Ce programme de retour volontaire est financé par le Bureau de la population, des migrations et de réfugiés du Département d’Etat américain et par le Programme de l’Union européenne pour le développement régional et la protection en Afrique du Nord.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lorena Lando, OIM Tunisie, Tel : +216. 28 54 29 54, Email: llando@iom.int

Stranded West African migrants board airport buses to return home. Photo: IOM