L’OIM aide les migrants éthiopiens bloqués au Somaliland à rentrer chez eux

Posted: 
06/04/13

Somalí - L’OIM a aidé 42 migrants éthiopiens bloqués à Hargeisa, au Somaliland, à rentrer chez eux volontairement. Bon nombre des membres du groupe, qui ont trouvé refuge au Centre de l’OIM pour les migrations, étaient malades ou avaient subi des mauvais traitements entre les mains des passeurs et des trafiquants.

L’opération, qui a débuté hier, a été menée en étroite coopération avec le gouvernement éthiopien, qui a déployé deux responsables de l’immigration à Hargeisa pour contrôler les migrants et leur délivrer des documents de voyage. Elle a en outre été coordonnée avec les acteurs clés au sein du gouvernement du Somaliland, notamment avec le Ministère de la réinstallation, de la réhabilitation et de la réintégration, et le Ministère de l’intérieur.

Le voyage de retour à bord du bus de l’OIM reliant Hargeisa à Jijiga, du côté éthiopien de la frontière, a duré trois heures. L’OIM a examiné les migrants avant le départ afin de s’assurer qu’ils étaient physiquement aptes à voyager par la route.

A Jijiga, les migrants ont reçu 100 dollars chacun pour l’hébergement et le transport vers leur destination finale. L’opération, qui fait partie du Programme de l’OIM pour les migrations régionales composites, a été financée par le Bureau de la population, des migrations et des réfugiés (PRM) du Département d’Etat américain.

Chaque année, plusieurs milliers de migrants éthiopiens tentent de traverser le Golfe d’Aden pour atteindre le Yémen, l’Arabie saoudite et les états du Golfe, principalement à la recherche d’un emploi. D’après le groupe de travail interinstitutionnel régional sur les migrations composites, en 2012, plus de 107 000 migrants irréguliers ont fait le voyage. Plus de 80% provenaient d’Ethiopie.

« C’est très difficile pour nous ici », a déclaré une femme éthiopienne avant de quitter Hargeisa hier avec l’OIM pour rentrer chez elle. « Notre objectif était de traverser le Golfe et d’atteindre le Yémen puis l’Arabie saoudite où nous aurions pu trouver de meilleures opportunités. Mais certains d’entre nous sont tombés malades et maintenant, nous voulons seulement rentrer chez nous. »

L’OIM prévoit d’aider dix autres migrants éthiopiens à rentrer chez eux volontairement depuis Bosasso, au Puntland, plus tard dans le mois. Toutefois, l’Organisation dispose de fonds très limités pour aider les migrants bloqués dans la corne de l’Afrique et au Yémen et lance un appel aux donateurs.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Craig Murphy
Email: cmurphy@iom.int 

ou

Feisal Mohamud
Email: famuhamud@iom.int
OIM Somalie