L’OIM aide un deuxième groupe de travailleurs migrants honduriens à s’installer au Canada

Posted: 
10/30/12

Honduras - L’OIM au Honduras aide aujourd’hui un groupe de 31 migrants de main-d’œuvre honduriens, sélectionnés en début d’année par l’OIM, en coopération avec le gouvernement hondurien et Mapple Leaf Foods, pour travailler au Canada pendant deux ans dans cette entreprise de transformation de la viande.
 
Les migrants (30 hommes et 1 femme) travailleront à l’usine de Brandon, dans le Manitoba. En août, l’OIM avait aidé un premier groupe de 109 personnes sélectionnées en mars à s’installer à Lethbridge, dans la province d’Alberta.
 
A la demande de Mapple Leaf Foods, les missions de l’OIM au Honduras et à El Salvador ont débuté la première phase du recrutement en publiant les annonces d’emploi.

Elles ont ensuite reçu 7 890 candidatures (3 000 du Honduras), ont réalisé les premiers entretiens, ont fait passé des tests de compétences et des examens médicaux, ont validé tous les documents et diplômes et ont présélectionné des candidats.
 
Les représentants de Mapple Leaf se sont rendus dans la région pour choisir les candidats qui pourvoiront les postes vacants dans leurs usines de Brandon, Manitoba et de Lethbridge, Alberta.
 
Les 31 migrants de main-d’œuvre qui voyagent aujourd’hui rejoindront 278 Honduriens qui travaillent à Mapple Leaf au Canada. Un autre groupe de 61 personnes déjà sélectionnées partiront dans les prochaines semaines. L’OIM a également coordonné 120 heures de cours d’anglais et de sessions d’orientation pour les travailleurs.
 
Mapple Leaf Foods offre aux travailleurs migrants la possibilité de renouveler leur contrat de deux ans et fait une demande de carte de séjour permanent pour ceux dont le contrat arrive à terme, pour permettre aux travailleurs de faire venir leur conjoint et leurs enfants au Canada.
 
« Aujourd’hui est un jour triste mais c’est aussi le grand jour pour les voyageurs et leurs proches. Ils ont hâte de commencer leur nouvel emploi bien payé et d’aspirer à une vie meilleure pour leur famille. Lors des sessions d’information de l’OIM, auxquelles les conjoints et les enfants participent, nous partageons la joie qu’apporte cette opportunité de migration de main-d’œuvre aux familles », a déclaré Juan Ramón Rivera, chargé de la mission de l’OIM au Honduras.
 
L’Institut national hondurien des statistiques indique que quelque 863 000 jeunes âgés de 12 à 30 ans sont soit sans emploi, soit sous-employés. D’après la même source, le taux global de chômage a augmenté de 2,1% en mai 2012, portant le taux de chômage à 51%.
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter

Evelyn Andino
OIM Honduras
Tél. +504 2220 1104
Email: eandino@iom.int