L’OIM au Ghana achève une campagne d’information sur la migration sûre

Posted: 
02/13/18

Accra - Les communautés de la région ghanéenne de Brong Ahafo ont participé, la semaine dernière, à une campagne de sensibilisation organisée par l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et le Service ghanéen de l’immigration (GIS). Du 5 au 10 février, les communautés de Sunyani, Berekum, Dormaa, Seikwa et Wenchi ont participé à l’événement, qui faisait partie du Programme de campagne « Aware Migrants - Engaging West African Communities », financé par l’Office fédéral allemand des affaires étrangères.

La campagne vise à sensibiliser les membres des communautés, en particulier les jeunes, sur les réalités de la migration irrégulière. Aware Migrants a pour but de partager les histoires des migrants irréguliers de retour avec les migrants potentiels et les jeunes. Elle vise plus précisément à sensibiliser sur la tendance croissante des jeunes d’Afrique de l’Ouest qui risquent leur vie dans le Sahara et la Méditerranée dans l’espoir d’atteindre l’Europe.

Plus de 3 000 étudiants de cinq lycées différents ont assisté aux présentations de la campagne. Des séances de sensibilisation plus courtes ont été organisées dans des centres communautaires extérieurs auprès de plus de 400 membres de la communauté et potentiels demandeurs de passeports au Bureau des passeports de Sunyani.

Les activités comprenaient également des émissions radio diffusées sur quatre stations de radio de la région. Une session de questions-réponses a permis aux membres de la communauté de poser des questions sur les processus de migration sûre, sur la situation en Libye et sur le type d’aide qu’ils pourraient apporter à leurs proches qui ont déjà migré de manière irrégulière.

« Nous devons éduquer les jeunes et leur communauté toute entière. Plus ils sont sensibilisés jeunes, mieux c’est. La campagne Aware Migrants est un outil très efficace pour sensibiliser les jeunes et leurs communautés. C’est un programme interactif qui leur permet de poser des questions et d’obtenir les réponses dont ils ont besoin », a déclaré James Hayford Boadi, Commissaire divisionnaire du GIS chargé du Centre d’information pour migrants à Sunyani.

Les présentations comprenaient des Ghanéens de retour de Libye montrant leurs expériences de migration, notamment leur traitement inhumain entre les mains des passeurs, les dangers des traversées du désert et de la mer et la réalité des centres de détention.

L’accent a également été mis sur la tendance croissante de femmes et de jeunes filles ghanéennes qui migrent pour travailler au Moyen-Orient. Des récits ont été rapportés sur la tromperie, l’exploitation et les sévices sexuels dont sont victimes ces femmes dans leurs pays de destination.

Lors des sessions interactives, les étudiants ont répondu à un court questionnaire sur leur vision de la migration irrégulière. Plus de 1 500 sondages ont été recueillis et seront analysés en vue de renforcer la réponse de l’OIM à la migration irrégulière dans la région de Brong Ahafo.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Olivia Matthews, OIM Ghana, Tel : +233 030 274 2930 ext. 2414, Email : omatthews@iom.int

  • School children participate in safe migration information campaign. Photo: UN Migration Agency